11 conseils de survie que seuls les vrais fans de Scream connaîtront

·2 min de lecture

Voilà vingt-cinq ans que Sidney Prescott est victime du tueur en série Ghostface, qui revient à chaque film “Scream” sous les traits d’un nouveau personnage. Alors que le film “Scream 5” sort en salles ce mercredi, les fans de la première heure des tueries de masse de Woodsboro ont retenu des leçons que les protagonistes ne semblent pas vouloir entendre. Voici les dix conseils avisés de la génération Scream pour survivre dans un film d’horreur.

La règle d’or : ne pas se séparer 

Selon une étude menée par moi-même, neuf personnes sur dix éprouvent un sentiment de supériorité face à un film d’horreur. Vous, vous n’auriez pas répondu au téléphone ; vous, vous seriez sorti par la fenêtre ; vous, vous auriez trouvé une meilleure cachette que le jeune homme à l’écran en train d’être décapité. Les scénaristes nous apprivoisent en flattant notre ego face à des personnages qui, en 2022 encore, se séparent pour aller fouiller une maison moyenâgeuse dans le noir, sans réseau, sans chaussures, et avec des pinces de cheminée pour seule arme. RESTEZ GROUPÉS BON SANG !

 

L’importance de la géolicalisation : ne pas habiter dans une maison isolée

Premier film, première scène. Drew Barrymore ne mangera jamais le pop corn qu’elle se prépare, parce que Ghostface a choisi de lancer son épopée meurtrière chez elle. Une maison loin de tout, un bout de béton posé sur un grand rectangle de pelouse parfaitement tondue. Vous aurez beau crier, personne ne viendra. Le tueur aura tout le loisir de faire de vous son jouet macabre, de prendre son temps avant de vous étriper, de bien vous effrayer. Et comme vos parents ont pris la voiture pour se rendre à un dîner, vous avez environ 0% de chance de survivre. Dommage.

 

La touche déco : ne pas avoir de baies vitrées

Avantage des baies vitrées : luminothérapie permanente. Inconvénient : si vous avez un vis-à-vis, vous ne pouvez...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles