Ces 2 catégories de Françaises ont particulièrement abandonné le soutien-gorge en 2022

iStock

Seules 6 % des Françaises ne portent pas de soutien-gorge. Mais le phénomène « No bra » rencontre davantage de succès auprès de deux catégories de femmes.

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à abandonner le soutien-gorge. Du phénomène « No bra », récemment loué par Gillian Anderson, au mouvement féministe « Free the Nipple » (« libère le téton », en anglais), les seins s'affranchissent - à nouveau - de la pièce de lingerie en 2022. Tous ? Pas vraiment.

Seules 6 % des Françaises ne portent pas de soutien-gorge

En réalité, seules 6 % des Françaises ont abandonné le soutien-gorge, selon une vaste étude réalisée par l'Ifop*. Mais cette moyenne cache bien des disparités au sein de la population de l'Hexagone. En effet, cette proportion explose chez les jeunes femmes et celles qui se trouvent très jolies.

À découvrir également : Nos exercices pour tonifier sa poitrine

Les jeunes femmes convaincues par le phénomène « No bra » depuis le confinement

13 % des moins de 25 ans laissent leur poitrine libre depuis le confinement

Chez les 18-24 ans, le chiffre culmine à 13 %. Un record en Europe : le pourcentage chute à 3 % en Espagne, 2 % en Italie et à 1 % en Allemagne et au Royaume-Uni. Et cette particularité générationnelle est directement liée au confinement. Avant sa mise en place, seules 4 % des jeunes femmes ne portaient pas de soutien-gorge**, soit une proportion quasi identique à celle de la population féminine générale (3 %). Pendant cette période d'isolement, le chiffre atteignait même les 20 %***.

Sondage France femmes qui ne portent pas de soutien-gorge.
Sondage France femmes qui ne portent pas de soutien-gorge.

À découvrir également : Porter un...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - "J'ai des réflexions sur le fait que j'ai plus de pecs que de poitrine" : Juju Fitcats se livre "Sans Filtre"

A lire aussi