Publicité

Voici 3 questions à se poser pour pratiquer l’auto-compassion

Une psychologue britannique vous aide à faire preuve de bienveillance envers vous-même.

L’auto-compassion est une méthode essentielle pour prendre soin de sa santé mentale et booster sa confiance en soi. Cette approche consiste à faire preuve de gentillesse, de tolérance et de bienveillance envers soi-même, de la même manière qu’on le ferait pour ses proches.

Dans une société qui nous pousse à sans cesse se dépasser et performer, les personnes anxieuses ont particulièrement du mal à se traiter avec douceur. Les perfectionnistes ont tendance à se montrer bien plus indulgents avec les autres qu’avec eux-mêmes. Un comportement qui peut rapidement peser sur le bien-être émotionnel. Parfois, il peut arriver d’être trop dur avec soi-même, sans s’en rendre compte pour autant. Comment savoir si l’on est bienveillant envers sa propre personne ?

Lire aussi >>  Qu’est-ce que le repos émotionnel et comment l’appliquer ?

Se poser les bonnes questions

Dans une vidéo publiée sur Instagram et repérée par « Psychologies Magazine », la célèbre psychologue britannique Julie Smith invite ses abonnés à se poser cette question : « Si je parlais à mes amis de la même manière que je m’adresse à moi-même, resteraient-ils mes amis ? » Si vous y répondez par la négative, il est temps d’y remédier, en faisant preuve de sympathie envers vous-même.

Pour cultiver l’auto-compassion, l’experte propose de s’appuyer sur 3 questions : « Si je devais me traiter comme je traite les personnes qui me sont chères, à quoi cela...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi