4 façons dont les parents créent involontairement de l’anxiété chez leurs enfants

©iStock

Les parents peuvent transmettre leur anxiété à leurs enfants. Souvent, c’est inconscient. Mais par quels moyens cela est-il possible exactement ?

Sans en être conscients, les parents peuvent parfois encourager le sentiment d’anxiété de leurs enfants. Une étude récente montrait même que les femmes avaient plus de chances de transmettre leurs propres angoisses à leur descendance que les hommes. Comment cela est-il possible ?

Lire aussi >> Bella Hadid, Stromae : comment les stars libèrent la parole face aux troubles d’anxiété et de dépression chez les jeunes ?

Si l’on pense maîtriser chaque émotion, chaque geste ou chaque parole devant ses enfants, ces derniers sont tout de même capables de ressentir nos peurs et comportements inhabituels, sans pour autant réussir à les interpréter. Et cette incompréhension peut créer chez eux de l’anxiété. Conforter nos enfants dans des situations où l’anxiété est abondante les encourage à adopter les mauvais mécanismes.

Encourager les stratégies d’évitement

Dans un article pour le «Huff Post» américain, l’éducatrice Laura Lynn Knight explique que lorsqu’ils souffrent d’une situation, les enfants mettent en place des stratégies d’évitement. Par exemple, s’il est harcelé dans les transports, un enfant demandera à ses parents de l’accompagner à l’école. « Les parents perpétuent involontairement le cycle de l'anxiété en aidant un enfant à éviter les choses dont il a peur », explique la spécialiste. Au lieu de cela, les parents devraient accompagner leur enfant dans l’affrontement du problème, en lui assurant un...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi