5 choses à savoir sur Adèle Exarchopoulos

·3 min de lecture
PARIS, FRANCE - SEPTEMBER 24: Adele Exarchopoulos attends the Christian Dior Womenswear Spring/Summer 2020 show as part of Paris Fashion Week on September 24, 2019 in Paris, France. (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)
(Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)

Couronnée de succès à l'âge de 21 ans, des récompenses par dizaines... Le parcours d'Adèle Exarchopoulos force le respect. Mais loin de se laisser enfermer dans des cases, la jeune actrice revendique sa volonté de vouloir s'épanouir dans tous les registres, au gré de ses envies. Engagée, engageante, elle s'impose aussi bien sur le petit que sur grand écran.

Elle a toujours fait passer sa passion avant ses études

La jeune Adèle Exarchopoulos a commencé à prendre des cours de théâtre en 2001, alors qu'elle n'avait encore que 8 ans. Passionnée par le théâtre d'improvisation, c'est en faisant la promotion du prochain spectacle de sa troupe dans la rue qu'elle a été repérée par un agent artistique. Sa passion la suivie pendant toute sa scolarité, prenant parfois le pas sur ses études. Ainsi, lorsqu'elle rate son bac l'année de ses 18 ans, elle décide de ne pas retenter sa chance, préférant se consacrer aux castings. Il faut dire qu'à l'époque, elle possède déjà un joli CV, avec des films tels que Boxes de Jane Birkin (2006), Les Enfants de Timpelbach de Nicolas Bary (2007), Tête de turc de Pascal Elbé (2009), ou encore Chez Gino de Samuel Benchetrit (2011).

Vidéo. Retour sur le parcours d'Adèle Exarchopoulos

Elle a reçu les plus prestigieuses récompenses

En 2013, alors qu'elle n'a que 21 ans, elle crève l'écran dans La vie d'Adèle. Le film est un véritable succès critique présenté au Festival de Cannes et lui permet de remporter l'emblématique Palme d'Or au côté d'Abdellatif Kechiche et de Léa Seydoux, ainsi que le César du meilleur espoir féminin l'année suivante. Grâce à sa performance dans le long-métrage, elle a également décroché une quinzaine de récompenses à l'étranger dans différents festivals qui ont salué son talent.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Vidéo. Cannes 2019 : Adèle Exarchopoulos, l'actrice Palme d'or

Elle excelle dans tous les registres, y compris la comédie

Adèle Exarchopoulos aurait pu être cataloguée "cinéma d'auteur" ou "actrice dramatique", mais c'était sans compter sur sa volonté de ne pas se laisser enfermer dans une case. En 2020, elle impressionne dans la série La Flamme, parodie du Bachelor dans laquelle elle joue une jeune femme qui a été greffée d'un cœur de singe... et qui a quelque peu pris les caractéristiques de l'animal. L'occasion pour elle de retrouver les plaisirs de l'improvisation et de la comédie, qui avaient rythmé son enfance et son adolescence. Aujourd'hui à l'affiche du film Mandibules, diffusé à l'occasion de la réouverture des cinémas en France, au côté du Palmashow, elle retrouve le registre de l'absurde avec brio. 

Elle garde un très mauvais souvenir du tournage de La vie d'Adèle

Si La vie d'Adèle lui a permis de devenir une star internationale, Adèle Exarchopoulos garde un très mauvais souvenir du tournage avec Abdellatif Kechiche, au même titre que sa partenaire à l'écran Léa Seydoux. Rejoignant plusieurs techniciens qui avaient dénoncé les conditions de tournage terrifiantes, elle a notamment évoqué la célèbre scène de sexe du film, dont le tournage a duré 10 jours : "La plupart des gens n'oseraient même pas demander ce qu'il a demandé. Ils seraient plus respectueux", a-t-elle raconté au Daily Beast en 2013. "À un moment, tu comprends que tu vas être nue tous les jours et dans différentes positions sexuelles, et c'est assez difficile", s'est-elle souvenue.

Elle veut que ses engagements se reflètent dans ses films

Dans une interview accordée à Grazia, la jeune actrice a confié qu'elle choisissait les projets sur lesquels elle travaillait avec soin : "Pour moi, l'engagement idéologique est lisible dans mes choix de films", a-t-elle affirmé. Raison pour laquelle elle a beaucoup réfléchi avant d'accepter le premier rôle de La vie d'Adèle : "Cela engendre des choses difficiles à gérer : on te donne plus la parole qu'avant, et cette parole, je n'ai pas envie de la saisir inutilement, de devoir prendre position sur des choses que je ne maîtrise pas." Le tout en jonglant avec sa vie de jeune maman : bluffant !

A LIRE AUSSI

>> Mandibules : Adèle Exarchopoulos nous fait mourir de rire

>> Adèle Exarchopoulos se confie sur son fils et sa vie de mère célibataire

>> Adèle Exarchopoulos : cette invitation que lui a faite Harvey Weinstein, mais qu’elle a refusée pour une raison étonnante

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles