77% des femmes repoussent le moment de consulter un médecin lorsqu'elles sont malades

·1 min de lecture

Une enquête menée pour l’association Axa Prévention par Elabe et relayée par Le Parisien s’est intéressée à la santé des femmes en France. Elle a regroupé les réponses de 1324 femmes et 1181 hommes sur leurs habitudes de consultation chez le médecin. Qu’elles soient régulières pour un suivi de contrôle, ponctuelles en cas de maladie ou pour leurs proches… Les résultats sont inquiétants : trois femmes sur quatre négligeraient leur santé.

Soigner les autres avant de se soigner soi-même

Les femmes ont tendance à commencer par essayer de se soigner toutes seules, lorsqu’elles sont malades. Elles sont 85% à en témoigner (contre 78% des hommes). Se rendre chez le médecin pour se faire soigner, oui, mais en dernier recours l’expliquent 70% d’entre elles. Cela vaut aussi pour les suivis de contrôle, du type gynécologue, que seule une femme sur deux consulte régulièrement. Après les grossesses, autour de 40-50 ans, les rendez-vous s’espacent encore davantage (jusqu'à 8 ans).

Par contre, lorsqu’il s’agit de prendre soin des proches, elles n’hésitent pas à aller chez le médecin. Elles sont 71% à avoir répondu ne manquer aucun rendez-vous médical dans ce cas. Ce décalage pourrait s’expliquer par l’évolution des femmes professionnellement, sans baisse de temps consacré à la famille et au foyer. Le sondage révèle que seuls 3% des hommes estiment détenir la responsabilité du suivi médical de leurs enfants. Les femmes, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Dans les selles de bébés, on trouve 10 fois plus de micro plastiques que chez les adultes
9 choses à savoir sur l'intolérance au lactose
Burn out : être attentif aux signes avant d'atteindre le point de rupture
DIRECT Covid-19 en France ce 27 septembre : chiffres, annonces
Qu’est ce que le syndrome de la Havane qui touche des employés de la CIA ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles