Accident de car à Millas : la colère du père d’un enfant décédé face à la condamnation de la conductrice

Towfiqu barbhuiya/Pexel

Pour les familles des victimes, c'était la fin d'une attente insoutenable. Vendredi 18 novembre 2022, le tribunal correctionnel de Marseille a rendu son verdict dans le procès de Nadine Oliveira, la conductrice du car de Millas. Le 17 octobre 2017, son véhicule a heurté un TER sur un passage à niveau dans les Pyrénées-Orientales. Six enfants originaires de Saint-Feliu-d’Avall étaient morts sur le coup et dix-sept autres personnes avaient été grièvement blessées. Après plusieurs semaines de procès, Nadine Oliveira a été reconnue coupable de blessures et d'homicides involontaires et condamnée à cinq ans de prison dont quatre avec sursis, comme le rapportait L'Indépendant, le 18 novembre 2022. Le tribunal a décidé d'annuler le permis de conduire de la conductrice, de lui interdire le droit de le repasser dans les cinq prochaines années et de travailler dans le secteur des transports routiers ou en contact d'enfants. Victime d'un malaise cardiaque au tribunal, le 26 septembre 2022, et hospitalisée dans un hôpital psychiatrique depuis, la conductrice n'était pas présente lors du verdict. Nadine Oliveira bénéficiera d'un aménagement de peine et purgera son année ferme à domicile, avec un bracelet électronique.

Après l'énoncé du verdict, plusieurs familles de victimes ont pris la parole et ont laissé parler leur colère. "Moi j'estime que quand on est reconnu coupable, il y a une sanction. Là, il n'y a pas de sanction, il n'y a rien, s'est agacée Suzanne Fabresse, la grand-mère de Yonas, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite