Affaire conclue - "Mais pourquoi ?", "C'est n'importe quoi, qu'on se le dise", "Deux experts pour 35 euros" : les internautes déçus par une étrange séquence de double-expertise

Capture écran France 2 direct/Affaire conclue
Capture écran France 2 direct/Affaire conclue

Ce jeudi 6 octobre 2022 dans Affaire conclue sur France 2, un objet apporté par une vendeuse a exceptionnellement été expertisé par deux commissaires priseurs, au lieu d'un seul habituellement. De quoi susciter l'interrogation et laisser imaginer aux téléspectateurs qu'il s'agissait d'un objet de prestige. Mais leur déception fut grande, comme ils l'ont exprimé sur Twitter...

Deux experts au lieu d'un seul, c'est le petit bonus dont a bénéficié une certaine Michelle ce jeudi 6 octobre 2022 dans Affaire conclue sur France 2. Cette vendeuse qui aime par dessus tout s'occuper de ses petits-enfants et peindre, a apporté sur le plateau un service à thé des plus raffinés, autrement appelé "un tête à tête". Pour l'accueillir en salle d'expertise, Sophie Davant était en compagnie des deux commissaires priseurs appréciés des téléspectateurs Harold Hessel et Enora Alix. Cette exception s'expliquait-elle par le fait que ce service disposait d'une quelconque particularité ? Les explications d'Harold et Enora ont vite permis de répondre à cette question.

Après avoir fait remarquer l'état impeccable de la théière et des dorures sur tous les éléments, Harold Hessel a voulu préciser que le service était en véritable porcelaine de Limoges. Un très bon point pour la vendeuse, malgré le manque d'indication concernant la manufacture précise. Pourtant, l'expert a aussi rapidement souhaité annoncer que l'ensemble n'était pas très ancien, des années 70 tout au plus. "Je pense qu'à l'époque ça valait assez cher et certaines fois on n'osait pas s'en servir de peur de les casser. On aurait dû, quitte à user la dorure et même s'il peut y avoir des petits accidents...", a regretté de son côté Enora, qui aurait visiblement souhaité constater les marques du temps.

Et les bémols de l'experte, connue pour donner de petites estimations, ne se sont pas arrêtés là. Selon elle, malgré sa grande délicatesse et sa qualité, ce service à thé n'est plus vraiment au goût du jour. "Aujourd'hui, les goûts ont un peu changé et on prend moins le temps pour un tête à tête comme ça. Du coup, on a moins l'utilité de service à thé ou café et ce n'est pas ce qui se vend le mieux...". Un verdict largement partagé par Harold Hessel qui a lui aussi affirmé qu'il n'était pas aisé pour ce type d'objets de trouver preneur... À deux, les commissaires-priseurs ont alors décidé d'une estimation de 35 euros.

Deux experts pour une dînette

Sur Twitter, la stupeur était à son comble : Mais pourquoi donc faire venir deux experts pour un service à thé si anecdotique, alors même que des objets plus remarquables sont estimés par une seule personne ? Ainsi, dans le même épisode, une pompe à essence du début du XXème siècle, ou une boîte aux lettres ancienne n'ont pas reçu de double expertise. Le manque de logique de la production a à ce sujet laissé les twittos dubitatifs... D'autant plus qu'il y a quelques semaines déjà, ils se plaignaient de l'arrivée de "duos de vendeurs", une nouveauté tout aussi inutile à leurs yeux.

 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Du côté de la vendeuse Michelle, tous les espoirs étaient encore permis à son entrée dans la salle des ventes, où les prix proposés sont parfois bien au-dessus des estimations. À raison, car l'acheteuse Anne-Catherine Verwaelde est tombée sous le charme du "tête à tête", qu'elle a jugé "mignon" et "très raffiné". Sa proposition a été acceptée par la vendeuse, qui est finalement repartie avec la somme de 100 euros. De quoi lui permettre, comme elle le souhaitait, de gâter ses petits-enfants...

Vidéo. Découvrez le portrait de Sophie Davant