Affaire Hulot : l'enquête pour viol et agression sexuelle sur mineur classée sans suite pour prescription

© ALLILI MOURAD / SIPA

L'enquête avait été ouverte le 26 novembre 2021 après la diffusion d'un documentaire dans Envoyé spécial.

L'enquête pour viol et agression sexuelle sur mineur visant l'ex-animateur de télévision et ancien ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a été classée sans suite pour prescription de l'action publique, a indiqué lundi le parquet de Paris, confirmant une information de BFMTV.

Lire aussi >> Affaire Nicolas Hulot : trente ans de silence

L'enquête avait été ouverte le 26 novembre 2021 après la diffusion d'un documentaire dans Envoyé spécial, dans lequel six femmes accusaient Nicolas Hulot de violences sexuelles qui auraient eu lieu entre 1989 et 2001. L'une d'elle était mineure à l'époque des faits qu'elle dénonçait.

Au moins six femmes l’accusent de viol et agressions sexuelles

Dans l’enquête d’« Envoyé spécial » diffusée en novembre sur France 2, quatre femmes accusent Nicolas Hulot de viol et d’agressions sexuelles. L'enquête télévisée relate le témoignage de la militante écologiste Claire Nouvian et revient sur la plainte pour viol déposée en 2008 par Pascale Mitterrand, petite-fille de l'ancien président François Mitterrand, classée sans suite car les faits étaient prescrits. Deux autres femmes, l'ancienne animatrice Maureen Dor et une ancienne employée de la chaîne de télévision privée TF1, ont aussi transmis à l'équipe de l'émission des témoignages écrits sur des faits dont elles accusent Nicolas Hulot.

L’homme a nié les faits sur le plateau de BFMTV en novembre, avant d’annoncer quitter sa...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi