Publicité

Agnès Jaoui est plus lumineuse que jamais dans "Le dernier des juifs"

Agnès Jaoui est plus lumineuse que jamais dans
Agnès Jaoui est plus lumineuse que jamais dans "Le dernier des juifs" - Getty Images

A quelques semaines à peine de la soirée qui verra son sacre aux César (un César d'honneur lui sera dédié), la grande Agnès Jaoui éblouit une comédie tendre et (très !) caustique : "Le dernier des juifs". Une déclaration d'amour à toutes les mères.

C'est un film qui entremêle piques "touchy" et infinie tendresse. Une comédie pleine d'audace et d'amour. Le dernier des juifs pourrait bien être LE "film bouche à oreille" de ce début d'année, et faire son petit effet malgré l'ombre dominante des sorties événements et autres blockbusters.

En salle en tout cas, il suscite l'hilarité !

Ce premier long-métrage relate les tribulations de Bellisha, jeune protagoniste et "dernier des Juifs du 93", vivant auprès de sa mère dans un appartement au demi siècle d'âge. Pressions à trouver un job et une meuf, mais surtout à devenir un "bon juif", le taraudent de part et d'autre - influence familiale oblige. Surtout lorsque sa propre mère, malade, exige que le binôme déménage fissa direction Saint-Mandé... "Où vivent tous les Juifs !".

Blindé de répliques vives et ironiques, Le dernier des juifs pourrait s'envisager comme un Rabbi Jacob renouvelé. Intelligent, drôle et surtout : pas ringard du tout, heureusement. Une comédie moderne et bienveillante qui propage l'air de rien un parfum de vivre-ensemble sous ses atours satiriques. Mais surtout : c'est un magnifique portrait de mère.

Avec une Agnès Jaoui plus lumineuse que jamais.

Mère et fils au premier plan

Le dernier des juifs, portrait doux amer de la France d'aujourd'hui, comédie piquante sur fond de religion (Juive mais pas seulement !), objet-hantise de tous les réacs de l'Hexagone...

Lire la suite


À lire aussi

L'affaire Godrèche, une "chasse aux sorcières" ? Non, s'indigne Alexandra Lamy
Les meufs prennent enfin le pouvoir aux Victoires de la Musique
"Elaha", le puissant portrait d'une jeune femme en quête d'émancipation