Agression du petit Kenzo : des heures de caméra de surveillance visionnées

Norbert Scanella / Panoramic / Bestimage

L'AC Ajaccio et l'Olympique de Marseille s'affrontaient lors d'un match, samedi 3 juin 2023, au stade François-Coty. Pour cette dernière journée de Ligue 1, le club corse était sorti vainqueur. Face à l'OM, le score était de 1 but à 0. Dans les tribunes, l'ambiance était très tendue et plusieurs débordements entre les supporters des deux équipes avaient été observés, avant même le coup d'envoi. Le jour-même, RMC Sport rapportait qu'une trentaine d'Ajacciens auraient tiré des gaz lacrymogènes vers leurs adversaires marseillais, avant de leur adresser des insultes, dont certaines racistes. Certains supporters seraient allés jusqu'à agresser Kenzo, un petit garçon de 8 ans atteint d'un cancer, et venu supporter Marseille avec ses parents. Il avait été invité au stade François-Coty par l'association Des coccinelles rouges pour Thomas. Dimanche 4 juin 2023, la maman du petit Kenzo a raconté cet effrayant épisode de violence au micro de RTL. "Kenzo a été poussé sur la barrière au niveau des fauteuils. Il a tapé son visage et mon mari a pris deux coups de poing dans la figure", expliquait la mère.

Presque trois mois après les faits qui avaient indigné Emmanuel Macron, les trois hommes de 20 ans mis en cause sont en passe d'être jugés. Deux heures de vidéo-surveillance ont été visionnées, indique Le Parisien, vendredi 25 août 2023. Les prévenus nient toute violence auprès de Kenzo. "J’ai un petit frère. Jamais, je ne pourrais frapper un enfant", a affirmé l'un d’eux, selon nos confrères (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite