Publicité

Alcool, drogue : 5 phrases à ne pas dire à une personne qui souffre d’addiction, selon un expert

Alcool, tabac, drogue… Les substances psychoactives sont responsables chaque année de 100.000 décès évitables, comme le rappelle le ministère du Travail, de la Santé et de la Prévention. Elles sont à l’origine d’addictions, qui se caractérisent notamment, chez les personnes concernées, par “l’impossibilité de s’abstenir de consommer”, souligne l’Assurance maladie.

L'addiction est une maladie chronique que le Pr Laurent Karila défini par le moyen mnémotechnique suivant : “Il faut se demander si l’on répond aux ‘5C’ sur une période de 12 mois”, à savoir :

Comment réagir face à un proche qui souffre d’addition pour l’aider au mieux ? La première chose à faire est de “ne pas rompre le dialogue”, indique le Pr Laurent Karila, psychiatre-addictologue. “Il ne faut pas le juger, le culpabiliser”, ajoute-t-il. Et cela passe notamment par le fait d’employer les bons mots. Le psychiatre-addictologue cite notamment cinq phrases à ne pas prononcer en présence d’un proche souffrant d’addiction. Les voici :

“Tous ces éléments-là, jugeants, culpabilisants, il faut les bannir”, commente le Pr Laurent Karila.

Alors, comment soutenir un proche qui souffre d’addiction ? En plus de maintenir le dialogue et de ne jamais juger l'autre, le Pr Laurent Karila conseille également de fonctionner étape par étape. Il recommande ainsi de “ne pas forcément se focaliser d’abord sur le problème de l’addiction, mais sur des problèmes en général et d'aller tout doucement vers le problème addictif”. Par ailleurs, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite