"Je ne referai jamais d'enfant" : Alessandra Sublet se confie sur son célibat choisi, et ça fait du bien !

French journalist Alessandra Sublet poses for a photocall prior to the Christian Dior's fashion show during the 2018 spring/summer Haute Couture collection on January 22, 2018 in Paris. / AFP PHOTO / Patrick KOVARIK        (Photo credit should read PATRICK KOVARIK/AFP via Getty Images)
"Je ne subis pas ma solitude" : Alessandra Sublet se confie sur son célibat choisi, et ça fait du bien ! (Photo credit should read PATRICK KOVARIK/AFP via Getty Images)

Dans un récent entretien accordé à Paris Match, Alessandra Sublet est revenue sur sa nouvelle vie dans le sud de la France et la trajectoire que prend sa carrière. L’occasion aussi pour la désormais comédienne d’évoquer sa vie sentimentale et sa façon de concevoir la maternité, elle qui n’a jamais courbé l’échine face aux critiques étriquées de certain.e.s.

Il y a quelques jours, Alessandra Sublet a annoncé qu’elle quitterait prochainement ses fonctions d’animatrice télé, pour se consacrer à d’autres amours : la comédie. Le 2 mai 2022, TF1 diffusera "Handi Gang", un téléfilm dans lequel elle donne la réplique au nageur handisport, Théo Curin. "Plus on me dit que ce choix est fou, plus je suis persuadée que c’est le bon. J’ai fait exprès de n’en parler à personne. C’est une décision que j’ai mûrie pendant un an" a confié Alessandra Sublet dans les colonnes de Paris Match. Des propos fidèles à ce qu’elle a toujours été : franche, sans concessions, ni filtres. Et ce, même lorsqu’il s’agit de parler de sa vie plus intime.

VIDEO - Tout ce que vous ne saviez pas sur Alessandra Sublet

Un choix de vie assumé

"Il ne faut pas croire que mes vingt années de carrière ont été un long fleuve tranquille. Elles m'ont coûté deux mariages je pense..." lançait-elle il y a quelques jours dans un entretien accordé à Télé 7 jours. Après un premier mariage avec Thomas Volpi qui s’est soldé par une séparation en 2009, c’est dans les bras de Clément Misérez qu’Alessandra Sublet a convolé en justes noces, jusqu’en 2018. Ensemble, ils ont eu deux enfants, Charlie, née en 2012, et Alphonse, né en 2014. Originaire de Lyon, Alessandra Sublet a vu ce divorce comme une occasion de s’éloigner de la capitale : "Quand nous nous sommes séparés avec Clément et que nous avons évoqué la garde partagée de nos enfants, j'ai réalisé que je n'avais rien à faire à Paris. Je suis provinciale dans l'âme."

VIDÉO - Alessandra Sublet : "J’ai fait un choix très dur récemment. Mais quand on divorce, on ne peut pas tout avoir"

Désormais, c’est dans une maison dans le sud de la France qu’elle file des jours plus sereins. Et si elle a vécu une idylle avec Jordan Deguen pendant quelques temps, Alessandra Sublet goûte aujourd’hui aux joies d’un célibat voulu, puisqu’il faut visiblement encore le préciser de nos jours. Non, le célibat n’est pas une fatalité, peu importe l’âge, la classe sociale ou le nombre de divorces et de mariages. Et ça, même l’entourage d’Alessandra Sublet semble en douter, comme elle l’a confié à Paris Match : "Ça fait un an que je suis célibataire, mes copines font la grimace quand je leur dis, mais j'ai mes enfants, mes potes, beaucoup de travail, et je me demande souvent où je calerais un homme au milieu de tout ça." Célibataire depuis un an, Alessandra Sublet profite désormais d’une solitude choisie : "J'ai eu une première vie très jolie à deux, seulement j'ai eu ma dose ! C'est déjà difficile de se supporter soi-même. Alors peut-être que je me remarierai, mais je ne vivrai plus sous le même toit que quelqu'un d'autre."

Depuis qu’elle a pris la décision de quitter Paris, la comédienne de 45 ans est régulièrement confrontée aux jugements de ses proches, dubitatifs quant à sa nouvelle vie. Qu’à cela ne tienne, Alessandra Sublet n’est pas du genre à se formaliser : "Ils me prennent tous pour une folle parce que j'ai fait aménager un espace pour m'isoler, alors que c'est ma maison ! J'ai gagné dix ans depuis que je suis là ! Cette sérénité a désormais plus d'importance que mon avenir professionnel. Pour rien au monde je ne ferais machine arrière" assure-t-elle dans les colonnes de Paris Match. Mais malheureusement, ce n’est pas le seul choix d’Alessandra Sublet qui a suscité les critiques des autres...

"Je ne referai jamais d’enfant"

"Contrairement à ce que pensent certains, je n'ai pas abandonné mes enfants ! Je remonte pour les voir", a-t-elle tenu à préciser dans son entretien à Paris Match. Si elle ne vit plus à Paris, Alessandra Sublet enchaine les allers-retours entre le Sud et la capitale. Une semaine sur deux pour être auprès de ses enfants, qui vivent avec leur papa. En 2021, la comédienne avait, bien malgré elle, soulevé de véritables questionnements autour de la place des mères dans nos sociétés. En expliquant son choix de vivre loin de ses enfants, elle avait été au centre de vives critiques, toutes insidieusement basées sur des préceptes archaïques et sexistes selon lesquels une mère divorcée se doit de vivre sous le même toit que ses enfants. À l’inverse, un papa qui ne vit pas avec ses enfants ne sera jamais autant pointé du doigt. Evidemment.

Face aux critiques, Alessandra Sublet n’avait pas tardé à répondre dans les colonnes du Parisien, en juin 2021 : "Heureusement que je peux choisir ma vie, sans me soucier du jugement des autres ! Je vais voir mes enfants une semaine sur deux, comme beaucoup de couples divorcés. Je souhaite qu’ils restent dans leur maison avec leurs copains, leur école." L’animatrice avait par ailleurs rassuré les esprits échaudés : ses enfants ne "seront pas malheureux", puisqu'il faut apparemment le préciser pour avoir droit à l’étiquette de "bonne mère" généreusement attribuée par une masse anonyme et puritaine. Et Alessandra Sublet a bien compris qu’il valait mieux outrepasser tout ça : "Force est de constater à l’aube de 2022 quand une femme dit ‘je vais voir mes enfants une semaine sur deux et je pars vivre ailleurs’, d’autres femmes qui se veulent féministes estiment qu’elle les abandonne. J’ai l’impression d’avoir évolué. Laissons ces gens au Moyen Âge."

Interrogée sur sa nouvelle vie par Paris Match, Alessandra Sublet s’est justement confiée sur son rôle de maman : "Je ne referai jamais d'enfant. J'en ai deux, je les adore, mais ils me suffisent. Je ne subis pas ma solitude, au contraire, je suis allée chercher cette liberté, elle n'a pas de prix. Je me fiche complètement de ce que les autres pensent." Un message important, qui prouve toutefois que le chemin est encore long avant que les choix de vie d’une femme ne soient plus sacrifiés sur l’autel du sexisme.

À lire aussi :

>> Alessandra Sublet avec ses enfants : Charlie et Alphonse émerveillés, un moment inoubliable en famille

>> Alessandra Sublet : ses enfants « complètement brûlés » et présentant « des brûlures sur leur peau » ? Elle fait une révélation

>> Alessandra Sublet fait de rares confidences sur ses parents

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles