Publicité

Allaiter en public : pourquoi ça choque encore

Alors que dans notre société le corps féminin est hypersexualisé, voir une mère donner le sein à son bébé provoque souvent des réactions hostiles. Paradoxal, non ?

En France, on ne compte plus les regards désapprobateurs et les paroles violentes envers les mamans qui nourrissent leurs bébés dans l'espace public. En juillet 2021, à Disneyland Paris, deux agents de sécurité ont indiqué le chemin des toilettes à une mère qui allaitait. En 2022, des scènes comparables se sont déroulées à Pôle emploi, aux musées du Louvre et d'Orsay… Si l'allaitement dans les lieux publics n'est pas illégal et n'a donc rien d'un « attentat à la pudeur », le geste demeure néanmoins tabou.

On compte 17 % des mères qui reconnaissent avoir été l'objet de critiques quand elles donnaient le sein en public et 69 % à ne pas se sentir soutenues dans cette démarche*. « Je ne sais pas à l'avance quand mon bébé aura faim, témoigne Marjorie, maman depuis trois mois. Je peux être au parc ou en train de faire mes courses. Je me sens obligée de rentrer à la maison pour le nourrir afin d'éviter les regards embarrassés et d'être gênée. » Un paradoxe quand on sait que l'OMS recommande un allaitement maternel exclusif jusqu'à l'âge de 6 mois et la poursuite de l'allaitement, avec une alimentation complémentaire, jusqu'à 2 ans ou plus.

À découvrir également : Allaitement maternel, décelons le vrai du faux

Couvrez ce sein que je ne saurais voir

Pour Sonia Krief, auxiliaire de puériculture et cofondatrice de L'Ecole du bien naître, le principal frein à l'allaitement en public est le regard porté par la...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi