"Nous allons nous battre" : Elizabeth Warren devant la Cour suprême pour défendre l'IVG

Depuis lundi 2 mai, les Etats-Unis sont sous le choc. Suite à une fuite inédite de documents, le site Politico a révélé un avant-projet de la Cour suprême visant à annuler l'arrêt Roe v. Wade, qui garantit jusqu'à aujourd'hui le droit à l'avortement dans le pays. Dans la foulée, des manifestant·es pro-choix se sont rué·es devant le bâtiment de la plus haute juridiction américaine, à Washington, pour protester contre cette potentielle décision qui mettrait un coup d'arrêt au droit des femmes de disposer de leur corps. Une réaction imitée par certaines figures du clan démocrate.

Ce mardi 3 mai, le président Joe Biden a dénoncé l'attaque de ce qu'il considère comme un "droit" fondamental, encourageant vivement les Américain·es à se tourner vers les élections de mi-mandat (le 8 novembre prochain) pour contrer ce qui plongerait de nombreuses personnes concernées dans une situation dramatique.

De son côté, l'ex-candidate à la primaire démocrate et sénatrice Elizabeth Warren s'est rendue sur les lieux de la mobilisation pour exprimer sa colère.

"Ce sont les femmes les plus pauvres qui seront les plus durement touchées"

L'élue a traversé la rue vers la Cour suprême, "en colère" et "bouleversée", mais surtout "déterminée" à ne pas laisser la voie libre aux Républicain·es qui, selon elle, "complotent depuis des décennies pour avoir une majorité de juges à la Cour suprême" afin de prendre une décision "dont la majorité des Américains ne veulent...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles