Publicité

Amélie Mauresmo au tribunal face à son ex-femme, qu'elle accuse de harcèlement

Le mardi 23 janvier 2023, Amélie Mauresmo s’est présentée devant la chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Bayonne suite à la plainte qu’elle avait déposée le 27 juin 2023 à l’encontre de son ex-femme, Marie-Bénédicte Hurel. La championne de tennis accuse son ancienne compagne de harcèlement moral dont des humiliations, du chantage et des insultes quotidiennes par SMS. En couple depuis 2014, ces faits de harcèlement sont apparus depuis février 2023 lorsque la joueuse de tennis a demandé la séparation. Lors de son procès qui s’est tenu à huis clos, Amélie Mauresmo a admis "vivre un enfer". Pourtant, les avocats de Marie-Bénédicte Hurel défendent leur cliente : "les SMS contestés ne relèvent pas du tout du harcèlement, mais de la simple discussion sur la gestion du quotidien" étant donné qu’elles sont mamans de deux enfants. Face à ces accusations de harcèlement, le procureur a requis dix mois de prison avec sursis pour Marie-Bénédicte Hurel tandis que son avocat a plaidé la relaxe pour sa cliente. Le verdict aura lieu le 13 février 2023.

C’est une situation compliquée d’autant plus que Marie-Bénédicte Hurel et Aurélie Mauresmo sont mamans de deux enfants. C’est aussi pour les protéger que la championne de tennis a demandé un procès sans témoin. Il faut dire qu’Aaron et Lya ne sont respectivement âgés que de 8 ans et 6 ans. Aurélie Mauresmo avait déjà mentionné sa parentalité en 2022 auprès du Figaro, et s’était confiée sur son rôle de maman : "Je passe beaucoup de temps (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite