Anémie macrocytaire : causes, conséquences, symptômes, traitement

Istock/maroke

L’anémie macrocytaire est souvent la résultante d’une carence en vitamine B12 et/ou en acide folique. La cause la plus fréquente observée en France pour cette catégorie d’anémie est l’alcoolisme.

L’anémie macrocytaire désigne une anémie, c’est-à-dire un déficit en hémoglobine, dans laquelle le volume moyen des globules rouges est supérieur à la normale. Autrement dit, une anémie dans laquelle le VGM (volume globulaire moyen) est supérieur à 100 fL (femtolitre) chez l’adulte (homme ou femme), et supérieur à 95 fL chez l’enfant âgé de 2 mois à 12 ans, précise le laboratoire d’hématologie du CHU d’Angers. L’hémoglobine est une protéine riche en fer, chargée de transporter l’oxygène des poumons vers les organes. Une anémie sévère peut donc entraîner de graves complications.

L’anémie macrocytaire peut rester longtemps asymptomatique, et ne générer de symptômes cliniques que lorsque l’anémie a atteint un stade sévère. Ces symptômes sont des troubles gastro-intestinaux (diarrhées, malaises épigastriques), une infection de la langue, des troubles neurologiques (marche instable), des paresthésies aux extrémités des membres. Mais aussi une pâleur, de la fatigue, une perte d’appétit et donc de poids, des vertiges, une dyspnée (essoufflement à l’effort).

L’anémie macrocytaire a essentiellement trois causes, selon le service d’hématologie du CHU de Limoges :

Il est important de consulter son médecin en cas de symptômes d’anémie. En effet, en cas d’anémie, la personne a un taux d’hémoglobine (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite