Publicité

Aphasie de wernicke : définition, symptômes et prise en charge de ce trouble neurologique

L'aphasie fait référence à des altérations du langage qui peuvent impliquer à la fois son expression et sa compréhension, tant à l'oral qu'à l'écrit, et sont liées à un dysfonctionnement des régions cérébrales dédiées aux capacités linguistiques, indique le Collège des Enseignants en Neurologie.

L’aphasie de Wernicke (ou également appelée “aphasie réceptive”, “aphasie sensorielle”, ou “aphasie fluente”) est un type d’aphasie qui se caractérise par une perte de reconnaissance des mots, des symboles auditifs, visuels ou tactiles, détaille MSD Manuals.

Elle est provoquée par un trouble dans le gyrus temporal postérosupérieur de l'hémisphère dominant pour le langage (appelée, donc, “aire de Wernicke”). Souvent, une alexie (perte de la capacité à lire les mots) est également présente.

Les personnes atteintes d'aphasie de Wernicke peuvent parler de manière fluide, avoir une intonation normale, tout en ayant un discours incohérent et dépourvu de sens. Elles peuvent produire des phrases longues et complexes, mais les mots utilisés seront incorrects ou mal associés, donnant l'impression qu'elles utilisent des "néologismes" ou des mots inventés.

Les patients peuvent également avoir du mal à comprendre le langage oral et écrit, ainsi qu'à saisir le sens des mots et des phrases, indique la Fédération Nationale des Orthophonistes.

Une caractéristique importante de l'aphasie de Wernicke est le manque de conscience des personnes qui en sont atteintes de leur trouble de la parole. Les personnes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite