Publicité

Arrêt de travail : mon employeur a-t-il le droit de me contacter durant cette période ?

Selon le baromètre Malakoff Humanis 2022, 42 % des salariés ont été au moins une fois en arrêt maladie en 2022. Devant la multiplication des absences, les services RH des entreprises doivent redoubler d’effort pour en assurer le suivi dans l’organisation. Pour ce faire, aucune règle n’interdit formellement à l’entreprise de contacter un salarié pendant sa période d'arrêt. Un appel téléphonique quelques jours avant la fin de l’arrêt du collaborateur est même conseillé pour que le salarié puisse aborder sereinement sa reprise, sans pour autant manquer à ses droits. On vous explique les différentes règles que l'employeur doit respecter.

Si l’employeur peut exiger la restitution des outils de travail mis à disposition du salarié ainsi que la communication de toute information utile à l’activité de l’entreprise en son absence, ses prises de contacts ne doivent être ni intrusives, ni professionnelles, ni trop fréquentes, sous peine de sanctions pour l’entreprise.

Un employeur ne peut pas prendre contact par mails ou appels téléphoniques avec un salarié pour lui demander de travailler pendant son arrêt. Si le contact avec l’entreprise peut bien sûr être maintenu, celui avec l’activité professionnelle du salarié doit être rompu pendant toute la durée de l’arrêt de travail. Une telle sollicitation relève d'un manquement de la part de l'employeur à son obligation de sécurité et de protection de la santé des salariés (Code du travail, art. L.4121-1). Auquel cas, l'employé pourra dans ce cas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite