Publicité

Arrêt de travail longue durée : 9 choses à savoir pour reprendre dans les meilleures conditions

Un accident, un cancer, un burn-out peuvent justifier un arrêt de travail de longue durée. La reprise est souvent source d’inquiétudes tant personnelles que professionnelles. Mettre en place les bonnes organisations est essentiel pour éviter toute rechute - 46% des salariés en arrêt de plus de 90 jours enchaînent un nouvel arrêt en raison d’une mauvaise réintégration dans l’entreprise* .

Médecins et patients en témoignent : reprendre le travail constitue une étape importante de la guérison, une resocialisation bénéfique. Pour que cette reprise se passe le mieux possible, un seul conseil : se préparer. Après une longue absence, un temps partiel thérapeutique (ou mi-temps thérapeutique) peut être proposé par votre médecin traitant pour vous réadapter progressivement au rythme de la vie professionnelle. La maladie peut générer une fatigabilité temporaire ou durable.A savoir. Vous pouvez tester votre capacité à travailler à votre poste ou voir si une reconversion professionnelle serait nécessaire avec le dispositif de l’essai encadré, d’une durée maximale de 14 jours, renouvelable une fois. Pendant ce test, vous restez en arrêt de travail et continuer à percevoir vos indemnités journalières. Il est mis en place à votre demande, sur celle de la médecine du travail, ou du service social de l’Assurance Maladie.

En plus de contacts informels avec votre manager ou vos collègues, un rendez-vous de liaison peut être utile pour échanger, en présence de la médecine du travail, et commencer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite