Et si on arrêtait de se laver ? Prendre une douche tous les jours serait… Déjà beaucoup trop

·Journaliste
Et si on arrêtait de se laver ? Prendre une douche tous les jours serait… Déjà beaucoup trop

Une nouvelle tendance est en train d’émerger : arrêter de se laver. Ou du moins réduire drastiquement son utilisation de la salle de bains. Et c’est très sérieux. De nombreux dermatologues affirment que prendre une douche quotidiennement avec du savon et autres produits chimiques serait néfaste pour la peau.

Sortez tout de suite de la salle de bains ! Si nous passons beaucoup (trop) de temps dans cette pièce de la maison – plus de deux ans de notre vie selon le magazine américain The Atlantic – autant dire que cela n’est pas voué à diminuer en été. Entre la canicule, la baignade en mer (coucou le sel qui irrite la peau), le plouf dans la piscine pleine de chlore, les résidus de sable PARTOUT quand on rentre d’une journée plage… Si on pouvait passer notre vie sous la douche, on le ferait. Pourtant, c’est une très mauvaise idée.

Plus on se lave plus on sent mauvais (si, si)

De plus en plus de spécialistes mettent en garde contre notre excès d’hygiène. Je m’explique. Nous prenons généralement une douche par jour (enfin presque tout le monde) en nous savonnant avec une tonne de produits lavants (gel douche, shampoing, après-shampoing, lotion, gommage, masque pour les cheveux…) ou un bon vieux savon. Alors oui, ces produits sont efficaces car ils éliminent la sueur, les odeurs corporelles et la saleté. Youpi. Mais d’après plusieurs dermatologues, ils endommageraient aussi une partie du film hydrolipidique et le microbiome de notre peau.

Késako ? Le premier nous sert de barrière contre les agressions extérieurs pas super sympas tandis que le second est composé de bonnes bactéries qui luttent contre le dessèchement de la peau et nous protège des mauvaises bactéries. Parce que si vous en doutiez encore, le corps humain est quand même pas trop mal fait.

En gros, en se lavant tous les jours à grand renfort liquides moussants, on est gentiment en train de bousiller notre équilibre corporel. Les bactéries naturellement présentes sur notre épiderme se sont habituées aux produits chimiques dont on les recouvre quotidiennement. Résultat, la flore bactérienne est sans-dessus-dessous et laisse place à des démangeaisons, des irritations voire de l’eczéma, et… Des mauvaises odeurs. Le comble.

Le revival de la toilette de chat

On vous arrête tout de suite, nous ne sommes pas en train de faire l’apologie d’une vie de hippie ou d’ado en pleine crise où le concept d’hygiène n’existe pas. Ce que disent certains experts c’est que ce sont les produits qu’on utilise qui sont néfastes sous couvert de leur parfum fleurs des îles.

Leur conseil ? Se rincer entièrement le corps à l’eau deux à trois fois par semaine et nettoyer les aisselles, les parties intimes et les pieds (la base pour sentier bon et ne pas incommoder les autres quoi) tous les jours avec un gant de toilette ainsi que le visage, qui est particulièrement exposé à la pollution. Mais sans se décaper avec un gant de crin et en utilisant un savon doux ou au PH neutre. Et évidemment, se laver très régulièrement les mains pour éviter la propagation de maladies.

C’est vrai qu’en y pensant, on n’a pas spécialement les jambes sales en 12 heures de temps… Vous êtes perplexe ? Si si, je le sens. Pour tenter de vous convaincre, le journaliste de The Atlantic James Hamblin a banni le savon de sa salle de bains pour se laver uniquement à l’eau. Et encore, pas tous les jours.

"Après un certain temps, mon corps a retrouvé son équilibre naturel et j’ai arrêté de sentir mauvais, raconte-t-il. Je ne sentais pas l’eau de rose ni le déodorant Axe. Je sentais simplement comme une personne devrait sentir", a-t-il expliqué à la fin de son expérience. Après tout, tout est une question d’habitude non ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles