Publicité

Assurance auto : un bris de glace entraîne-t-il un malus ?

Les propriétaires d'un véhicule sont dans l'obligation de souscrire un contrat d'assurance. Il existe plusieurs formules, généralement trois (tiers, tiers étendu et tous risques) avec des spécificités. L'assurance au tiers est la couverture de base, c'est cette dernière qui n'est pas optionnelle. Ensuite, chacun peut décider d'ajouter des garanties pour mieux protéger le véhicule en cas de problème. Dans le cas du bris de glace, la couverture va dépendre de votre niveau, pour autant, un malus sera rarement appliqué.

"Le bris de glace désigne l’impact, la fissure des surfaces vitrées d’un véhicule ou de leur dégradation totale", indique le site de France pare-brise. Le bris de glace est très courant et fait partie des sinistres les plus courants. Il faut dire que ça peut vite se passer. Si vous roulez sur l'autoroute, par exemple, ça arrive souvent qu'un petit caillou se retrouve contre votre pare-brise et en fonction de la vitesse et de l'impact, il peut y avoir une marque. De la même façon, aux abords des chantiers ou derrière des camions ouverts sur le dessus avec du gravier, l'impact n'est pas rare. En bref, ça peut arriver facilement.

Quand vous souscrivez une assurance auto, il y a toujours un système de bonus-malus. Concrètement, "il s'agit d'une formule de réduction ou de majoration de la prime d'assurance, à chaque échéance annuelle, en fonction de votre comportement", précise le site de l'administration française. En fonction des sinistres que vous avez eus et votre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite