Autobronzant naturel : nos 5 recettes imparables

Nolyne Cerda

Avec l’arrivée des beaux jours, on va avoir comme une furieuse envie de dévoiler ses jambes. Sauf que l’hiver est passé par là et on a encore le teint blanc qui va avec. La solution pour les phobiques de l’autobronzant en tube qui peut laisser des traces : l’autobronzant naturel ! Voici nos cinq recettes efficaces pour se fabriquer un autobronzant naturel maison. Attention, joli teint garanti.

L’autobronzant naturel à l’huile de carotte

« Cette huile végétale riche en bêtacarotène est idéale pour se faire un teint halé de manière économique et naturelle », affirme Julien Kaibeck créateur de Slow-Cosmétique.com et auteur de « Bien-être au naturel » (éd. Solars). Pour les peaux essentiellement grasses ou à problème, Julien recommande l’ huile de carotte.

Il suffit de chauffer trois gouttes d’huile dans les mains et de masser sous sa crème matin et soir. L’avantage : cette huile n’est pas comédogène et permet d’obtenir un teint lumineux en une semaine pour les peaux brunes et un hâle abricoté pour les peaux claires. « Cette huile, comme celle d’argousier, ne colore pas seulement la couche cornée de la peau (celle qui se trouve à la surface de l’épiderme, NDLR) contrairement aux autobronzants industriels, mais également l’épiderme profond. »

L’autobronzant naturel à l’argousier

L’argousier est un petit arbuste épineux dont la pulpe est bourrée en vitamines et antioxydants. Transformé en huile vierge, l’argousier a pour vertu de régénérer activement les cellules de l’épiderme. Si cette huile est censée convenir à tous les types de peau, Julien conseille néanmoins aux peaux à problème de s’abstenir et de lui préférer l’huile de carotte. En effet, l’argousier, riche en vitamine A, a tendance à exciter les pores et donc à créer de petites imperfections.

« Cette huile est une bombe de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi