Avoir un orgasme sans érection, c'est possible

Il est tout à fait possible, pour l’homme, d’obtenir un orgasme sans érection. Notre experte sexo, Brigitte Lahaie, décrypte le phénomène.

Crédit : Getty

mène.

 

J’aime rappeler que l’érection chez l’homme et la lubrification chez la femme correspondent aux mêmes critères. C’est-à-dire à une excitation qui se manifeste et qui entraine aux niveaux des organes génitaux les mécanismes nécessaires à une pénétration.

La nature s’organise toujours pour favoriser la survie de l’espèce. Sans érection difficile de pénétrer, sans lubrification il est également bien compliqué et douloureux d’obtenir une intromission. L’orgasme est le point culminant du plaisir. Il survient au paroxysme de la jouissance afin de permettre à l’organisme de retrouver son calme. Les femmes multi-orgasmiques d’ailleurs sont souvent assez épuisées après un rapport sexuel. Néanmoins, l’orgasme peut survenir à des moments tout à fait différents. Par exemple, hommes et femmes peuvent ressentir un orgasme en rêvant et pourtant il n’y a eu aucune stimulation sur leurs organes génitaux.

On pourrait évoquer les nombreuses possibilités pour une femme d’avoir des orgasmes mais, je vais plutôt me pencher sur un orgasme qui paraît assez étonnant, celui de l’homme alors qu’il n’a pourtant pas d’érection. Il ne faut pas le confondre avec celui qu’on appelle orgasme sec qui lui, s’obtient lors d’érections et qui consiste à une jouissance mais sans éjaculation. Je ne parle pas non plus des orgasmes par stimulation de la prostate qui d’ailleurs souvent provoquent des érections et même des éjaculations.

Un certain entraînement

L’orgasme sans érection, appelé aussi orgasme énergétique consiste à ressentir en quelque sorte un plaisir interne. Les adeptes du Tantra savent sans doute de quoi je parle. Il s’obtient dans des conditions particulières. Tout d’abord, dans une décontraction totale et il faut une ambiance relaxante qui éloigne de tout stress. Généralement, cela nécessite une certaine habitude de méditation ou au moins une capacité respiratoire en pleine conscience. Mais surtout cela demande un certain entrainement. Tout particulièrement au niveau du bas ventre. Les muscles pelviens sont particulièrement sollicités.

Cela consiste à faire circuler les énergies entre le périnée (zone située entre les testicules et l’anus) jusqu’au bas ventre et même vers le haut du corps. Vous avez peut-être entendu parler de la kundalini, cette force lovée le long de la colonne vertébrale qui représente notre force de vie souterraine.

Cet orgasme énergétique s’obtient soit par une concentration intérieure intense mais aussi par des massages délicats des testicules et de toute cette zone. Le but n’est pas d’ailleurs forcément d’arriver jusqu’à la jouissance mais de sentir à quel point le plaisir peut être là sans forcément qu’il y ait une action dirigée sur le pénis. Je vous conseille d’essayer tranquillement, non pas dans le but d’y parvenir absolument. Cela apprend aux hommes à être moins stressés et inquiets. Ils prennent confiance en leur puissance virile.

 Brigitte Lahaie

Du même auteur :