Publicité

« Bénissez nos seins » : comment le regard des hommes influence le rapport des femmes à leur poitrine

Depuis la nuit des temps, les femmes s’autoflagellent sur leur apparence, et maltraitent leurs corps toujours plus sexualisés par la société et par les hommes. Dans le documentaire « Bénissez nos seins », Angèle Marrey lève le voile sur le regard patriarcal qui pèse sur nos poitrines.

Trop petits, trop gros, pas assez fermes, pas assez blancs... De la puberté à la ménopause, en passant par la grossesse et la maternité, les femmes ont tendance à complexer sur leurs seins. Cette relation conflictuelle avec leur poitrine est souvent douloureuse pour bon nombre d’entre elles, à tel point que certaines optent pour la chirurgie esthétique. Mais d’où vient cette image stéréotypée d’un sein qui serait en apesanteur, parfaitement circulaire, suffisamment volumineux mais pas trop ? Dans son documentaire « Bénissez nos seins »*, Angèle Marrey questionne le poids du patriarcat sur nos poitrines. La réalisatrice, ancienne rédactrice en cheffe et co-fondatrice du média « Period », à qui l’on doit aussi le film « 28 jours », a répondu à nos questions.

Lire aussi >>  Âgisme : pourquoi le corps des femmes de plus de 50 ans dérange tant ?

ELLE. - Pourquoi avez-vous décidé de réaliser ce documentaire ?  

Angèle Marrey. J’ai beaucoup questionné le rapport au corps dans notre société, les diktats de beauté, les injonctions et les violences sexuelles et sexistes, à travers mon parcours. En travaillant sur ces sujets-là, je me suis rendu compte que les femmes, de manière générale, avaient un rapport hyper différent et souvent conflictuel avec leurs seins. C’est un élément de notre corps qui évolue énormément au cours de notre vie, entre la naissance des seins, l'allaitement, la transformation...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi