Publicité

Voici les bons gestes à inclure dans sa journée pour passer une bonne nuit

On ne le dit pas assez mais nos nuits se préparent au saut du lit. Tous les détails d'un emploi du temps propice à synchroniser notre horloge biologique… bien plus efficace qu'un somnifère.

Etre frais et dispo dès le réveil n'est pas donné à tout le monde. « Il faut le reconnaître, c'est beaucoup plus facile pour ceux qui sont du matin. C'est le moment opportun où leur horloge biologique envoie des signaux suffsamment forts pour bien se réveiller », souligne le Dr Isabelle Lambert, neurologue et responsable du centre du sommeil de l'hôpital de la Timone, à Marseille.

À découvrir également : Repas du soir : voici comment l’adapter pour un sommeil réparateur

A l'inverse, les couche-tard sont plus lents au démarrage, en raison d'une production de mélatonine encore un peu trop élevée à l'heure où ils émergent. Certains ont l'habitude de faire sonner leur réveil plusieurs fois grâce à la touche « snooze » (rappel d'alarme). Une bonne idée pour prendre le temps de se réveiller ? Pas sûr, car si l'on se rendort tout de suite après la première sonnerie, on redémarre un nouveau cycle de sommeil que la seconde va interrompre brusquement, et ainsi de suite. Résultat : ce réveil haché peut laisser groggy et somnolent presque toute la matinée.

Le plein de lumière

« La lumière blanche polychromatique stimule la production de cortisol, l'hormone de l'éveil qui met l'organisme en action. Et en renforçant les signaux envoyés au cerveau, la lumière, si l'on s'y expose particulièrement le matin, aide à réinitialiser l'horloge biologique interne sur un cycle de vingt-quatre heures. Cette resynchronisation favorise...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi