Cédric Jubillar : son ancien codétenu libéré contre son témoignage ? Le parquet brise le silence

Marco, l’homme qui partageait la cellule de Cédric Jubillar, a-t-il bénéficié d’une faveur en échange de son témoignage ? Le procureur de Toulouse a souhaité éteindre ce doute, né quelques jours auparavant, à la suite d'une déclaration d'un avocat de l’accusé. En septembre 2021, le camarade de cellule du mis en examen avait révélé à la justice que Cédric Jubillar lui avait avoué le meurtre de son épouse, Delphine, dont il aurait enterré le corps par la suite. Une version que Cédric Jubillar n’a jamais tenue devant la justice, puisqu’il clame son innocence depuis le début de l’affaire. A l’issue de la confrontation entre Cédric Jubillar et son ancien codétenu, organisée jeudi 12 mai 2022, la déclaration d’un des avocats de l’accusé a semé le doute sur les conditions de la libération de ce témoin.

"Si l’accusation en est là, à essayer de faire reposer un dossier sur les déclarations d’un homme qui manifestement a monnayé, ou en tout cas a eu la bienveillance d’un tribunal qui a changé en cinq jours pour être remis en liberté, c’est que vraiment, l’accusation n’a rien dans ce dossier", avait déclaré Alexandre Martin, comme le rapporte 20 Minutes vendredi 13 mai 2022. Ces déclarations pourraient remettre en cause la fiabilité du témoin et de son témoignage. Le procureur de la République de Toulouse, Samuel Vuelta-Simon, a donc souhaité balayer ces doutes en démentant fermement avoir donner une contre-partie à l’ex-codétenu de l’accusé. "Ce témoin n’a ni demandé, ni obtenu, de faveur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles