C’est à quelle date, la galette des rois ?

Delphine Gautherin
·2 min de lecture

Comme la bûche à Noël et les chocolats à Pâques, la galette des rois est une tradition culinaire incontournable qui s’invite à la table des Français. Tirer les rois à l’Epiphanie continue toujours autant de séduire jeunes et moins jeunes qui ont plaisir à se réunir autour d’une belle et bonne galette des rois, à la frangipane ou pas. L’occasion aussi de se régaler une dernière fois avant de se mettre en mode détox.

A quelle date est célébrée l’Épiphanie ?

Traditionnellement fixée dans le calendrier chrétien au 6 janvier, la date de l’Epiphanie tombait inévitablement certaines années, en pleine semaine. Une réforme décida de la transférer au second dimanche après Noël, soit, au premier dimanche de janvier. Cette année, il sera ainsi possible de tirer les rois, le dimanche 5 janvier, même si on pourra déguster des galettes de pâtissiers, durant quasiment tout le mois de janvier.

Quelle est l’origine de la fève ?

À l’épiphanie, comme le veut la tradition, on couronne roi ou reine pour la journée la personne ayant trouvé la fève enfouie dans la galette. Cette coutume remonte en réalité à l’antiquité, quand les Romains organisaient de grandes fêtes au moment du solstice d’hiver, pour rendre hommage à Saturne, Dieu de l’agriculture et du temps. Ces derniers se rassemblaient entre fin décembre et début janvier, autour d’un gâteau, dans lequel se cachait une fève, qui tout comme aujourd’hui, désignait le roi ou la reine du festin.

Depuis l'antiquité, la fève est souvent vu comme un symbole de fécondité de par sa forme embryonnaire. Ce n’est qu’à la fin du 18ème siècle qu’apparaissent les premières fèves en porcelaine, toujours très populaires à ce jour, malgré l’apparition de celles en plastique.  

Brioche ou frangipane ?

Si la galette à la frangipane, née au XVIIe siècle sous le règne de Louis XIV, semble s'être...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi