Ça commence aujourd'hui - "Des jeunes formidables !", "Extraordinaire !", "Ils iront loin !" : ces très jeunes patrons étonnent les internautes

Dans
Dans "Ça commence aujourd'hui", le jeune entrepreneur a partagé sa perpétuelle envie de créer, d'inventer de nouveaux objets. (Capture d'écran France 2)

Ce jeudi 5 mai 2022, les fidèles de "Ça commence aujourd'hui" ont pu découvrir le parcours de six jeunes absolument bluffants. À seulement 20 ans et parfois moins, Léa, Nathan, Thibault, Rémi, Canelle et Louis sont devenus patrons de leur propre entreprise. Aux côtés de Faustine Bollaert, ils sont aujourd'hui venus raconter leurs vies d'ados ou de jeunes adultes pas comme les autres avec les nuits blanches, les doutes, les remises en question... Une détermination et une énergie à toute épreuve qui ont étonné les téléspectateurs et les twittos.

Une génération engagée. Cet après-midi, les téléspectateurs de France 2 ont découvert les histoires et les parcours de six jeunes entrepreneurs pas comme les autres dans "Ça commence aujourd'hui". Boulangers, inventeurs, banquiers, restaurateurs, tous ont choisi de se lancer à un âge où, bien souvent, l'on poursuit encore ses études.

Nathan et Léa sont arrivés sur le plateau juste avant le début de l'enregistrement de l'émission pour une raison : le pain n'était pas tout à fait prêt avant de partir de la maison. Et pour cause, le jeune couple est aujourd'hui à la tête d'une boulangerie qu'ils ont créée à 20 et 19 ans. Ensemble depuis quatre ans, ce "baby-couple" a ouvert son établissement dans les Vosges l'été dernier. "Ce que j'aime dans le métier de boulanger, c'est de pouvoir être inventif, s'exprimer à travers les produits et d'avoir de bons retours des clients, c'est très appréciable" confie Nathan dans le portrait qui lui est consacré. Le jeune entrepreneur, qui "n'aimait pas l'école", explique apprécier la liberté dont il bénéficie en tant que patron, notamment pour pouvoir exprimer sa créativité. "C'est sûr qu'on a envie de pouvoir sortir et profiter" nuance Léa, sa compagne. En effet, cette aventure implique nécessairement pour le jeune couple, qui emploie deux personnes, quelques sacrifices comme le fait de passer moins de temps avec leurs familles ou leurs amis. Mais tous deux expliquent savourer toute la gratification que ce métier leur apporte.

VIDEO - Découvrez la Minute de Faustine Bollaert

"Admirative de ces jeunes !"

Canelle, 23 ans, a quant à elle a co-fondé une néo-banque à destination des 13-26 ans, la génération Z. La jeune femme est partie d'un constat simple : il n'existe pas d'acteur bancaire qui s'adresse directement et simplement à cette jeune génération, sans l'infantiliser. "On s'est retrouvés en l'espace de dix jours avec plus de 100 000 inscriptions" explique la jeune cheffe d'entreprise. Sa marque, particulièrement active sur les réseaux sociaux, se veut participative : les abonnés et les fans ont pu par exemple choisir la couleur de la carte bancaire, le design de l'application, les nouvelles fonctionnalités... Rémi, 17 ans, fait partie de ces "makers" qui ont fait parler d'eux durant le début de la pandémie de covid-19. Le jeune homme a passé des heures dans sa chambre à imprimer des visières "anti-covid" pour les soignants, grâce à son imprimante 3D. Plus tard, alors que la France se déconfinait, Rémi a dû se renouveler. Grâce à Facebook, le jeune inventeur a découvert des publications appelant à participer à des remises de prothèses en 3D. "C'est l'occasion de faire quelque chose avec mon imprimante 3D encore !" pense le jeune homme. Il a ainsi contribué à la création d'une prothèse de main qui a bénéficié à une petite fille qu'il suit actuellement. Une création et un geste qui illustrent très bien le mantra de Rémi (qu'il a répété tout au long de l'émission) : "À chaque problème, sa solution !"

Tous ces portraits et ces parcours ont particulièrement bluffé les twittos.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles