Cancer : des chercheurs découvrent un moyen de savoir si la tumeur est agressive

Le cancer de la prostate reste le plus fréquent chez l’homme. Des chercheurs ont découvert un moyen de savoir si les patients atteints du cancer de la prostate souffraient (ou non) d'une tumeur mortelle. Ces travaux (source 1) ont été menés par le Département des biosciences médicales de l'Université suédoise d'Umeå en collaboration avec un groupe de recherche à l'Université d'Uppsala. Les conclusions ont été publiées dans la revue eBioMedicine.


"Nous avons découvert une nouvelle fonction, jusque-là inconnue, du récepteur TGF-β de type I (TbRI), qui est une protéine de signalisation importante dans les cellules cancéreuses. Des études antérieures ont montré que la signalisation TGF-β est importante dans le développement de plusieurs formes de cancers", a expliqué Maréne Landström, professeur de pathologie au à l'Université d'Umeå. Ainsi, cette découverte aiderait à identifier plus facilement et plus tôt les hommes qui risquent de développer un cancer de la prostate agressif et potentiellement mortel.

Une découverte majeure

Avant de compléter : "Mais avec l'utilisation de cette nouvelle découverte, nous pouvons rassurer les hommes atteints d'un cancer de la prostate dont le pronostic est prometteur, et ceux qui ont un cancer de la prostate à haut risque peuvent se voir proposer un traitement plus tôt. Nos découvertes et la publication sont importantes pour un grand groupe des patients atteints d'un cancer de la prostate, et il y a des raisons...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles