Publicité

"Oui, tu es malade. Donc là, tu vas te raser la tête" : France 3 dévoile le portrait de quatre jeunes résilients face au cancer

Ce jeudi 29 février 2024, à 23h30, France 3 dévoile le documentaire "Les Vivants", qui suit le parcours de quatre jeunes, Lucie, Victorine, Jolann et Marriah. Tous ont découvert qu'ils souffraient d'un cancer pendant leur vingtaine. Tous ont décidé de documenter leur combat contre la maladie sur les réseaux sociaux.

"Oui, tu es malade. Donc là, tu vas te raser la tête" : France 3 dévoile le portrait de quatre jeunes résilients face au cancer Photo : France TV
"Oui, tu es malade. Donc là, tu vas te raser la tête" : France 3 dévoile le portrait de quatre jeunes résilients face au cancer Photo : France TV

Jolann, Marriah, Lucie et Victorine étaient tous dans la vingtaine lorsqu'ils ont appris qu'ils souffraient d'un cancer. Rapidement, ils ont décidé de documenter leur combat contre la maladie sur les réseaux sociaux. Lives TikTok et stories Instagram deviennent alors pour eux une manière de partager leurs joies et leurs peines avec une communauté qui les comprend, quand la maladie fait fuir certains amis. Ils filment alors leurs biopsies, leur tristesse et leurs victoires. Dans un documentaire nommé "Les Vivants", diffusé ce jeudi 29 février à 23h30 sur France 3, Hélène Lam Trong et Jérémy Bulté ont suivi les trajectoires de ces quatre jeunes résilients.

"Un matin je me réveille, je vois une mèche sur l'oreiller"

Victorine, diagnostiquée d'un double cancer du sein et de l'utérus à 27 ans, poste une vidéo sur son compte Instagram en décembre 2021. On la voit saisir une tondeuse, et commencer à raser ses cheveux longs et multicolores. Sur son front, une inscription : "Fuck Cancer". "Dans ma tête, c'était très précis : au moment où j'aurai une mèche de cheveux qui tombe, juste une, je rasais tout. Un matin je me réveille, je vois cette mèche sur l'oreiller. Je fais 'Bon allez, c'est le moment.' J'étais toute seule chez moi. Et je me suis dit 'Bon bah tu vas le filmer.' J'avais besoin de ça, de me dire : 'C'est le commencement, parce que ça va se voir.' Les gens dans la rue vont se dire : 'Elle est malade, c'est une jeune, elle n'a plus de cheveux, elle est malade'", explique-t-elle dans "Les Vivants".

Sa vidéo a créé un véritable buzz, réunissant des dizaines de millions de vues : "Face au miroir, j'avais les mains qui tremblaient. (...) Je me suis dit : 'Mais c'est pas possible, je suis vraiment en train de vivre ça, je suis vraiment en train de me "défigurer" ? Ça y est, tu es malade, tu le vois. Et à un moment je respire encore une fois, je me raisonne et je dis 'Ouais t'es malade, mais t'es encore en vie.' Donc là tu vas remonter tes manches et tu vas te raser la tête et tu vas lui n*quer sa mère à ce cancer."

Marriah préfère rire de son cancer des os, qui lui a fait perdre une de ses jambes. "Quand je suis tombée malade la première fois en 2015, je pensais que j'allais mourir sur le coup. En fait j'ai eu un cancer, tout simplement les amis", déclare-t-elle dans une vidéo face caméra. Sur son compte Instagram, elle se présente comme "la fille à la jambe cassée mais qui danse." La jeune femme poste des vidéos où elle exécute des chorégraphies, des photos où l'on voit sa prothèse.

Vidéo. Ségolène Puechlong : "C'est le cancer le plus répandu parmi les jeunes hommes"

"Trop hâte de partager la ménopause avec ma mère !"

Lucie, elle, a déchanté quand on lui a appris qu'elle souffrait d'un rare cancer de l'ovaire. "Le médecin m'appelle, on s'est regardés dans le blanc des yeux, l'un et l'autre, il a soutenu mon regard aussi longtemps que j'ai soutenu le sien et je lui ai posé la question : 'Mais je suis 50 ans trop jeune, non, non ?' (...) Tout ce que je me disais c'est que trois jours avant, j'avais mal au bide. (...) Un cancer, pardon ? Je n'ai pas pleuré parce que j'avais un cancer, j'ai pleuré parce que je ne serai plus jamais la même personne, et que ma vie ne sera plus jamais la même."

Le médecin lui explique qu'il va falloir retirer l'intégralité de son système reproductif. La jeune femme s'en réjouit presque, au début, avant de vite déchanter. "Je lui ai dit 'Donc je n'aurai plus jamais besoin de contraception ?' et il m'a répondu 'Bah non, vous n'aurez plus jamais vos règles, vous allez être ménopausée.' Je ne m'attendais pas à ce qu'on me dise ça avant mes 55 ans. Trop hâte de partager la ménopause avec ma mère !"

Jolann aussi est tombé des nues lors de l'annonce de son cancer : "J'étais, jeune, sportif, ça ne pouvait pas m'arriver à moi", l'entend-t-on raconter dans le documentaire. Si des amis sont partis, le jeune homme a pu compter sur sa petite amie, Eva. "Elle a été inquiète, elle a été très triste, mais on s'est accrochés, et on s'est battus ensemble." Aujourd'hui, ces quatre jeunes continuent de conter leur histoire sur les réseaux.

À lire aussi :

>> Elles sont quittées parce qu'elles sont malades : "Mon mec m'a dit qu'il ne voulait pas jouer les infirmiers, j'avais un cancer"

>> Mark Ruffalo, atteint d'une tumeur au cerveau, a préféré attendre avant de l'annoncer à sa femme enceinte

>> Shannen Doherty, atteinte d'un cancer : "Je ne suis pas prête à partir, mais je dois écrire mon testament"