Cancer de la peau : les risques de l’exposition au soleil minimisés chez les parents d’enfants de moins de 2 ans

L’association Sécurité Solaire a mené, avec l’IFOP et DCAP Research, une étude, auprès de plus de 1 000 individus de 15 ans et plus, représentatifs de la population française, portant sur les connaissances des Françaises et Français concernant le soleil, les UV, ainsi que les risques liés en cas de surexposition. Elle révèle qu’en 2022, les plus de 50 ans font preuve d’un niveau de connaissance nettement plus élevé que les moins de 35 ans.

Les coups de soleil, facteur de risque de cancer de la peau

La connaissance des moins de 35 ans a même régressé concernant les risques liés à la surexposition de l’enfant au soleil. De plus, leurs connaissances de l’indice UV sont moins significatives et leurs comportements de protection moins développés.

Par rapport à la même étude menée en 2000, le fait que le soleil à haute dose est potentiellement cancérogène ne s’est que très modérément consolidé dans les esprits. 76 % des personnes sondées indiquent savoir que les coups de soleil pendant l’enfance sont un facteur de risque de cancer de la peau à l’âge adulte, contre 73 % en 2000. Une amélioration est toutefois à noter : l’idée reçue selon laquelle les coups de soleil au cours de l’enfance prépareraient la peau a régressé. Elle convainc tout de même encore 7 % des personnes interrogées (contre 11 % en 2000).

Les moins de 35 ans, moins sensibles aux moyens de protection solaire

...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles