Publicité

Des centaines d’hommes témoignent de violences sexuelles après l’appel d’Aurélien Wiik

Depuis la prise de parole d’Aurélien Wiik jeudi 22 février, les témoignages de violences sexuelles subies par des hommes déferlent sur les réseaux sociaux. « Les garçons du cinéma se réveillent », avait prévenu l’acteur. L’appel a été entendu, bien au-delà du cinéma.

C’est par centaines que les témoignages affluent sous le mot-clé #MeTooGarçons. Depuis la prise de parole d’Aurélien Wiik jeudi 22 février, de nombreux hommes racontent sur les réseaux sociaux les agressions sexuelles et les viols dont ils ont été victimes enfant ou adulte. « Aurélien Wiik, merci d’avoir initié une telle vague », salue l’ex-membre de la Ciivise Arnaud Gallais dimanche 25 février sur X (anciennement Twitter).

Jeudi 22 février, l’acteur des séries « Munch » et « Tout cela je te le donnerai » révélait dans une story Instagram avoir été victime d’agressions sexuelles dans le milieu du cinéma. « J’avais 11 ans. De mes 11 ans à mes 15 ans. J’ai été abusé par mon agent et d’autres gens de son entourage », écrivait-il, à la veille des César 2024. Depuis le témoignage de Judith Godrèche début décembre 2023, une nouvelle vague #MeToo déferle sur le cinéma français.

Lire aussi >> « Serait-il possible que nous puissions regarder la vérité en face ? » Le discours coup de poing de Judith Godrèche aux César

« La virilité est un vieux concept. Avoir été abusé ne fait pas de nous moins des hommes », poursuivait Aurélien Wiik sur Instagram. L’acteur encourageait chacun à partager son récit : « Tremblez, votre tour viendra. Vous savez qui vous êtes. Les garçons du cinéma se réveillent. » Un appel qui a été plus qu’entendu sur les réseaux sociaux.

« On se répare. Ensemble »

Tout au long du...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi