Publicité

Certaines bactéries sur le visage accéléreraient le vieillissement de la peau et l'apparition des rides, selon une étude

Le vieillissement cutané est lié à la génétique de chacune et chacun. Nous ne sommes pas tous égaux face aux effets du temps qui passe, et ce n'est pas notre peau qui dira le contraire. Certains voient leurs premières rides arriver à 25 ans, alors que d'autres peuvent patienter jusqu'à 50 ans avant que le premier sillon ne se creuse. Néanmoins, nous avons quelques cartes en main tout de même. Certaines gestes et habitudes peuvent nous permettre de ralentir notre vieillissement cutané, comme par exemple boire au moins 1,5 litre d'eau par jour, ne pas fumer, protéger sa peau avec un écran solaire ou encore adopter au quotidien une routine de soins ciblée.

Selon une nouvelle étude scientifique, un autre facteur serait aussi susceptible d'accélérer les signes de vieillissement de la peau et de favoriser les rides, et celui-ci se trouve déjà sur notre corps. Des scientifiques du Center for Microbiome Innovation (CMI) de l'Université de Californie à San Diego ont collaboré avec le centre de recherche et innovation du géant L'Oréal afin de mieux comprendre les facteurs des signes du vieillissement cutané. Ils ont constaté que le microbiome cutané jouerait un rôle essentiel. Explications.

L'étude collaborative a analysé les données recueillies au cours de 13 études menées par L'Oréal, portant sur plus de 650 participantes, âgées de 18 à 70 ans. En clair, les scientifiques ont examiné le microbiome cutané de ces volontaires. Car oui, notre peau contient une myriade de bactéries cutanées, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite