Chantal Ladesou et la mort de son fils, le drame de sa vie : "J'étais KO pendant deux ans, c'était atroce"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
PARIS, FRANCE - JUNE 13: Chantal Ladesou attends the 5th
Chantal Ladesou et la mort de son fils, le drame de sa vie : "Ça me fait souffrir dès qu'on en parle" (Photo by Laurent Viteur/WireImage)

Ce vendredi 22 juillet 2022, les téléspectateurs pourront retrouver Chantal Ladesou dans le film "C’est quoi cette Mamie ?!" diffusé sur M6. Un rôle comique de plus pour la comédienne qui a choisi l’humour et son amour de la profession pour tenter de vivre avec un immense chagrin, celui provoqué par la tragique disparition de son fils, il y a quelques années.

Chantal Ladesou, c’est un sens de la formule inégalable et un pouvoir comique qui force l’admiration. Sociétaire iconique des Grosses Têtes, personnage lumineux et amie de tous et toutes, la comédienne met tout le monde d’accord. Mais comme c’est souvent le cas, cette façon de faire rire est aussi un moyen de cacher de vives blessures. Chantal Ladesou a connu bien des drames. À l’adolescence, elle perd sa maman dans un tragique accident de voiture. Quelques années plus tard, alors qu’elle est elle-même devenue mère, c’est son fils aîné, Alix, qui perd la vie dans les mêmes circonstances...

Vidéo. Chantal Ladesou revient avec beaucoup d'émotion sur la mort tragique de son fils

"Ça me fait souffrir dès qu'on en parle"

C’était en 1996. Alix n’avait que 21 ans et sa mort a eu l’effet d’un "tsunami", un "choc énorme" pour Chantal Ladesou. Très pudique sur ce drame, la comédienne s’était confiée dans les colonnes de Paris Match en 2014, revenant sur les années qui ont suivi la mort de son fils, qui trouvait alors un triste écho dans celle de sa maman : "C'était atroce. Je revivais ce que j’avais déjà vécu à 15 ans, avec ma mère. Je n'arrêtais pas de pleurer. Je n'avais plus goût à rien et le travail m'a sauvée." Et de revenir sur son adolescence marquée par la disparition de sa mère : "Notre vie s'est arrêtée et la maison n'était plus que silence et chagrin." À cette époque, la douleur est bien trop immense pour le papa de Chantal Ladesou, qui préfère quitter le domicile familial et confier ses enfants à leur grand-mère maternelle. "C'est vraiment là que ma vocation de comédienne s'est confirmée" se souvenait-elle.

Pendant de nombreuses années après le décès de son fils, Chantal Ladesou n’a que très rarement évoqué le sujet. Bien trop douloureux. En 2018, alors qu’on la questionnait sur ses intentions si elle avait une baguette magique, la comédienne, prise de court, s’était émue au micro de Voltage : "Faire revenir mon fils. Je vis au temps présent..." Deux ans plus tard, l’émotion était tout aussi palpable. Cette fois, sur le plateau de L’invité De Luxe sur Non stop people, Chantal Ladesou en avait dit davantage : "Souvent les gens me lancent là-dessus et c’est toujours un drame qui est toujours très brûlant en moi. C’est toujours quelque chose qui est en moi et qui me fait souffrir dès qu’on en parle. En même temps c’est aussi une façon de le faire revivre. Le fait d’en parler peut-être que ça peut aider des gens à qui c’est arrivé aussi... Mais c’est vrai que c’est toujours très sensible."

Et d’ajouter, toujours écrasée par la douleur : "J’étais KO. J’étais KO pendant deux ans (…) C’est toujours en moi. C'est-à-dire que j'y pense tous les jours. Mais la vie est là, la famille est là... Je l'ai surmonté, mais je ne le supporte pas."

Chantal Ladesou, la comique combattive

Chantal Ladesou l’a toujours crié haut et fort : ce qui l’a sauvée de ce drame et du vide abyssal provoqué par la perte de son fils, c’est son amour pour la comédie. À l’époque, elle se lançait tout juste sur les planches. Et en dépit de son indicible chagrin, c’est sur scène, dans une pièce de théâtre, qu’elle a donné le change. "Les comédiens sont venus me chercher pour me dire 'fais cette pièce'. J’avais fait la lecture juste avant mais j’avais dit 'je ne veux plus'. Le fait de faire cette pièce, de devoir faire rire des gens tous les soirs, ça m’a aidée. Mais c’était hyper dur. Après j’ai fait rire peut-être différemment, avec une force, avec un truc terrible en moi. Quand tu entends rire toute une salle et que tu as ta douleur qui est là, présente, c’est cette espèce de mélange de quelque chose de très fort, très bizarre" racontait-elle sur Non Stop People.

Si elle a eu le courage et la force de remonter sur scène, Chantal Ladesou se souvient aussi des larmes en coulisses qui l’ont tant de fois submergée, comme elle le confiait il y a quelques semaines à Nikos Aliagas dans 50mn Inside : "J'avais préparé une pièce avant de le perdre. Je me revoie encore pleurer dans ma loge. Mes camarades m'ont forcée à revenir sur scène, et arrivée sur scène, j'ai joué différemment. J'ai fait autre chose mais ça m'a aidée terriblement."

Cette résilience dont Chantal Ladesou a fait preuve a toujours forcé le respect. Elle-même l’expliquait sur Paris Première, délivrant une touchante ode à la vie : "La vie est plus forte et j'aime tellement la vie que j'ai surpassé." C’est aux côtés des siens que la comédienne s’est peu à peu reconstruite. Notamment avec son mari, Michel Ansault, avec qui elle vit depuis 45 ans. "En ce qui nous concerne, le malheur nous a soudés" a-t-elle toujours assuré. Et puis, il faut aussi tenir pour ceux qui restent : leurs deux autres enfants, Clémence et Julien Ansault, qui ont offert à Chantal Ladesou de merveilleux petits-enfants qui la rendent bien gaga ! "Je suis folle d'eux, ce sont des cadeaux du ciel. Je voudrais les voir tous les jours. Je sais quoi faire de mes loisirs, ils leur sont tous destinés", avait-elle confié dans les colonnes du magazine Nous Deux.

Vidéo. « J'ai vraiment eu un coup de foudre " : Chantal Ladesou fait de rares confidences sur son mari Michel Ansault

À lire aussi :

>> Chantal Ladesou : l'humoriste évoque comment elle a surmonté la mort de son fils

>> C'est quoi cette mamie ?! : Chantal Ladesou nous parle de cette grand-mère foutraque et attachante

>> Chantal Ladesou : "Pour nous les femmes, c'est presque une honte de vieillir"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles