La chanteuse Duffy (« Mercy ») révèle avoir été séquestrée et violée

Marie Testa

Mardi, l’interprète du célèbre titre « Mercy » s’est emparée de son compte Instagram pour expliquer les raisons de son absence ces dernières années.

Elle n’avait plus fait parler d’elle depuis plusieurs années. Douze ans après la sortie de son premier album « Rockferry », dans lequel figure son célèbre tube « Mercy », la chanteuse galloise Duffy refait surface et explique les raisons de sa disparition. Mardi 25 février, c’est sur son compte Instagram que l’artiste de 35 ans a choisi de s’exprimer. Dans un long message, elle révèle à ses fans avoir été « droguée, séquestrée et violée ».

« Vous ne pouvez pas imaginer combien de fois j’ai pensé à écrire ceci. Je ne sais pas vraiment pourquoi c’est le bon moment d’en parler maintenant. Je n’arrive pas à l’expliquer. Beaucoup d’entre vous se demandent ce qui m’est arrivé et pourquoi j’ai disparu. L’été dernier, un journaliste a trouvé le moyen de me joindre et je lui ai tout raconté. Il était gentil et c’était tellement incroyable d’enfin pouvoir prendre la parole. La vérité, et croyez-moi je vais bien aujourd’hui et je suis désormais en sécurité, c’est que j’ai été violée, droguée et maintenue en captivité pendant quelques jours », a-t-elle débuté sur le réseau social.

« Il n’y a pas de manière légère de le dire »

Affectée par cette épreuve mais voulant aller de l’avant, Duffy poursuit : « La reconstruction a pris du temps. Il n’y a pas de manière légère de le dire. Mais je peux vous dire que durant la dernière décennie, je me suis promis de vouloir ressentir le soleil...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi