Publicité

Vous avez choisi d’être livré “avant 13h” ? L’étonnante contrainte à laquelle sont soumis les livreurs Chronopost

Si elle n’est souvent pas l’option la plus écologique, il faut bien reconnaître que la livraison de colis à domicile a facilité la vie d’un grand nombre de consommateurs. Et bien que certains problèmes d’acheminement – retard, détérioration, ou même perte – peuvent taper sur le système de ceux qui attendent leur commande, on oublie souvent de prendre en compte les conditions de travail difficiles des livreurs. Mais c’est ce qu’a choisi de faire Zone Interdite, le magazine d’enquête de M6 animé par Ophélie Meunier. Dimanche 28 janvier 2024, à partir de 21h10, un numéro inédit consacré aux 13 millions de travailleurs précaires en France sera diffusé sur la chaîne. Femme Actuelle a pu le regarder en avant-première. L’on découvre ainsi le rythme de vie compliqué des agents d’entretien, des fonctionnaires, policiers ou enseignants, qui ne parviennent plus à vivre de leur métier. Parmi eux, on retrouve également les livreurs à domicile. Certains se mettent parfois en danger sur la route pour répondre aux exigences de leur entreprise, sous-traitante pour de grandes sociétés de distribution de colis aux protocoles très stricts.

Thibault, trentenaire père de deux enfants, travaille pour ACL Transports à Auxerre. Si c’est à son patron, Romain, qu’il rend directement des comptes, ses journées sont toutefois sous le joug d’une entité bien plus puissante : le géant Chronopost. Chaque jour, il parcourt près de 300 kilomètres, en neuf heures de travail, pour livrer une centaine de colis. Son (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite