Publicité

"Des cinéastes qui ont abusé des femmes..." : Macha Méril parle de François Truffaut

"Vous savez, François Truffaut, si respecté, n'est pas exempt de la liste des cinéastes qui ont abusé des femmes à des fins pas très honnêtes". L'espace d'une longue interview accordée au Parisien, Macha Méril est revenue sur une icône de la Nouvelle Vague...

Les langues se délient à l'heure des prises de parole courageuses de Judith Godrèche. A travers sa géniale minisérie, extrêmement caustique, ses témoignages dans les médias, comme Le Monde, ou encore son discours le 23 février dernier lors de la cérémonie des César... Pour rappel, l'actrice a le mois dernier porté plainte contre Benoît Jacquot, pour "viols avec violences sur mineur de moins de 15 ans commis par personne ayant autorité", tout en accusant un autre cinéaste, Jacques Doillon, d'agression sexuelle.

Pour Télérama, en portant plainte contre Benoit Jacquot et Jacques Doillon, Judith Godrèche "a exposé l'envers d'un mythe sacralisé par le cinéma d'auteur : la muse et le pygmalion". Cette "mécanique de domination" est aujourd'hui abordée frontalement par une autre actrice : Macha Méril.

Pionnière du féminisme, celle qui fut dirigée par Eric Rohmer, Roger Vadim, Jean-Luc Godard, s'est permise d'aborder une icône de la Nouvelle Vague... A savoir ? François Truffaut. "Homme qui aimait les femmes", cinéaste qui a immortalisé de son regard Jeanne Moreau, Catherine Deneuve, Fanny Ardant...

Une figure trop idéalisée par la critique, le milieu et les comédiennes ? Peut être, sous entend Macha Méril dans Le Parisien : "Vous savez, François Truffaut, si respecté, n'est pas exempt de la liste des cinéastes qui ont abusé des femmes à des fins pas très honnêtes. Il n'était pas blanc bleu".

"Je n'ai pas envie...

Lire la suite

À lire aussi

Faut-il cancel "Mary Poppins" ?
Les Français ? Des "machistes !", dénonce Jane Fonda
Jouer Vanessa Springora ? "C'est faire partie d'une révolution", selon Ludivine Sagnier
VIDÉO - "Je me suis fait peloter par Gérard Depardieu" : Karin Viard réagit au discours de Judith Godrèche aux César