Si on continue cette mauvaise habitude, on peut dire adieu aux sushis

En France, nous sommes de gros consommateurs de sushis. Or, certaines de nos pratiques pourraient provoquer une pénurie de saumon et de thon, et donc de sushis. Pourquoi s'inquiète-t-on d'un risque de pénurie et que faire pour éviter ça ?

Que celui qui ne s’est jamais laissé tenter par une livraison de sushis un vendredi soir nous jette la première pierre. Les jeunes adultes, entre 20 et 34 ans, sont les plus friands de cette spécialité japonaise. D’après une étude TNS Soffres, 1 personne sur 5 commande au moins une fois par mois des sushis. Mais à force, ces dépenses peuvent vite faire un trou dans le portefeuille. Pour économiser, pourquoi ne pas apprendre à façonner vos sushis maison ?

Vers la fin des menus B13 ?

Triste nouvelle pour les consommateurs de sushis : ils pourraient bien disparaître de nos applications de livraison et les rayons des grandes surfaces. Autre probabilité : ils pourraient voir leur prix grimper en flèche. Déjà que le saumon a récemment connu une augmentation historique de son prix, au point de coûter très cher, on ne serait pas étonné de voir le même scénario s’abattre sur notre menu B13. Rassurez-vous, ce n’est pas du tout lié à une potentielle interdiction de vente ou une décision de justice. Si on risque de ne plus manger autant de sushis qu’avant (ou de vendre un rein pour s’en procurer), c’est à cause de la surconsommation de poisson.

Un marché en pleine croissance

On enfonce une porte ouverte en disant que l’économie...

Cliquez ici pour voir la suite


À lire aussi :

Rappel massif : si vous aimez les sushis, faites attention à ce produit
Apprenez à façonner des sushis maison
Ces 8 poissons qui contiennent le plus de protéines

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles