Le Coolsculpting : la méthode minceur qui nous fait frissonner

© JackF / Istock

Débarqué des États-Unis, le Coolsculpting vise à détruire les graisses par le froid. Tour d'horizon de cette technique.

Le marché des techniques pour se tonifier ne cesse de s'agrandir. Parmi elles, une attire particulièrement notre attention : le Coolsculpting (littéralement « se sculpter par le froid » en français) par aspiration. Une méthode d’amincissement par le froid qui promet des résultats bluffants. Curieuse, on a pris rendez-vous pour tenter l’expérience. On vous raconte.

Le Coolsculpting c’est quoi ?

Débarqué tout droit des États-unis, le Coolsculpting est un appareil breveté qui a vu le jour en 2008. Reposant sur un principe de cryolipolyse, le Coolsculpting permet d’atomiser les amas graisseux localisés et ce, sans nécessité d’intervention chirurgicale. Pour ceux qui sont un peu perdus (preuve qu’il ne faut pas jouer au sudoku pendant les cours de science), il s’agit simplement d’un système de destruction de la graisse par le froid.

À lire également : Cryothérapie : plonger son corps à -110 °C, ça fait quoi ?

L’entretien avant la séance de Coolsculpting

Lorsque l’on arrive au centre de médecine esthétique Epilium dans lequel nous avons pris rendez-vous, nous sommes reçue par le docteur Benjamin Cozanet, médecin esthétique, pour un petit point qui permet de définir notre profil santé et la ou les zones à traiter. Pendant presque 20 minutes, on fait état de nos antécédents médicaux, de notre poids, de notre hygiène de vie (ce n’est pas une « date », ne mentez pas !) et de ce que l’on souhaite éliminer avec le...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles