Coupe du monde 2023 : Sébastien Chabal soupçonné de trafic de billets

Pierre Perusseau / Bestimage

Et si nos chers rugbymen tricolores suivaient l'exemple de leurs homologues du ballon rond ? Alors que les Bleus du football ont fièrement défendu leur titre de champion du monde au Qatar, ne perdant qu'en finale face à l'Argentine, tous les regards seront braqués sur le XV de l'équipe de France dès le 8 septembre 2023. Les coéquipiers d'Antoine Dupont disputeront le Mondial à domicile avec l'étiquette de favoris, tant ils ont brillé sur la scène internationale ces derniers mois. Mais si, sur le terrain, les funambules Français évitent les plaquages de leurs adversaires, en coulisses, se trame une tout autre histoire. Bernard Laporte, a d'abord accepté de se mettre "en retrait" de ses fonctions de président de la Fédération française de rugby, en raison de sa condamnation à deux ans de prison avec sursis pour corruption passive et trafic d'influence. Un premier coup de tonnerre avant les révélations tonitruantes du Parisien, le vendredi 6 janvier 2023.

Dans ses colonnes, le quotidien a révélé des irrégularités suite à une perquisition menée au siège du comité d'organisation de la Coupe du monde de rugby. Des centaines de précieux billets convoités par les fans auraient été vendus, et même revendus, à l'ombre du règlement en vigueur. Parmi les personnalités soupçonnées d'être impliqués dans ce trafic, est sorti de la mêlée le nom de Sébastien Chabal. L'ex-star du rugby français, devenu ambassadeur de cette compétition, aurait été favorisée, disposant d'une centaine de sésames pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite