Covid-19 - Confinés, ils s'aiment à distance : "Énormément de désir et un sentiment entre excitation et frustration"

Nombreuses seront les personnes qui passeront les quinze prochains jours de confinement sans celui ou celle qui fait battre leur coeur. Pour des raisons de sécurité ou d’organisation, beaucoup de couples se retrouvent donc à expérimenter une configuration inédite : la distance, en plus de l’angoisse que peut provoquer la situation que nous vivons toutes et tous actuellement. 

"Énormément de désir et un sentiment entre excitation et frustration"

Dans certains cas, on a repoussé jusqu’au bout la séparation avant de se résigner : “Au début, on se disait tant pis, au pire on s’entre-contamine en se faisant des bisous. Mais après la fermeture des écoles on a arrêté de se voir par mesure de santé publique, depuis on gère comme notre relation à distance.” Mais pour beaucoup, cette distance n’est pas quelque chose qui avait été envisagée : “Depuis ce matin, c’est mon sujet de conversation principal avec lui. On n’a pas l’habitude de ne pas se voir pendant aussi longtemps. Ça va être compliqué.”

“Ce n’est jamais une bonne idée de tomber amoureuse des sauveurs de la planète”

Pour quelques irréductibles, il n’est pas question de ne pas se voir pendant une période encore indéfinie. Pour cette catégorie, on s’imagine déjà braver les recommandations gouvernementales : “J’irai faire de ‘l’exercice’’ si on a le droit”. D’autres ont déjà décidé de profiter des dérogations quoi qu’il arrive : “Nous, on fait des allers-retours entre nos appartements, de toute façon on se voit, donc bon... mais pas de contact avec d’autres personnes !”

Pourtant c’est avec courage et pas mal de créativité que des conjoints et conjointes de personnes en première ligne supportent le manque de contact physique depuis quelques temps déjà : “Comme il est médecin spécialiste en première ligne sur le coronavirus, il est indisponible et invisible pendant les prochaines semaines, si ce n’est... mois. S’il ne tombe pas malade… Ce n’est jamais une bonne idée de tomber amoureuse des sauveurs de la planète.”

Un partenaire à distance, c’est aussi une bonne manière de se sortir la tête d’un quotidien difficile et d’expérimenter des sentiments inédits : “Comme il est aide soignant, cela fait déjà une semaine qu’il m’a dit qu’il était préférable de ne plus se voir car il était trop exposé. Depuis, c’est beaucoup de sextos, des photos… énormément de désir et un sentiment entre excitation et frustration. C’est intéressant comme sensation.”

“Partagez des activités en commun, mais à distance”

Car il existe bien des moyens d’entretenir la flamme quand on est séparés physiquement. 

Il est d’abord conseillé de veiller à communiquer un peu (ou beaucoup) chaque jour. Envoyez vous des messages, des mails, des longues lettres d’amour. Envoyez vous aussi des photos et expérimentez même l’audace que vous ne vous permettez pas en temps normal. Par téléphone ou par messages interposés, il est tout à fait possible de faire l’amour. Mais encore une fois, et comme dans la vraie vie, veillez à bien en avoir envie tous les deux. Bref, de ce que vous allez manger ou avez mangé ce midi jusqu’aux derniers câlins de la journée, partagez des mots et des images pour bien rester en phase avec celui ou celle qui partage votre vie. 

Puisque l’heure est au télétravail, pourquoi ne pas s’organiser pour télétravailler ensemble   même si vous êtes à distance l’un(e) de l’autre ? Donnez vous des objectifs, soutenez l’autre dans ses tâches. Installez ensemble une application de gestion de taches ou de to-do list (la meilleure étant Todoist) et congratulez vous quand vous arrivez à atteindre vos objectifs de productivité. 

Partagez des activités en commun, même à distance : regardez la télé ou un film en vous envoyant des messages pour commenter le programme ,ou lisez le même livre au même moment pour pouvoir en parler ensuite. Le but est de continuer à partager des choses et à nourrir les conversations… parce qu’il faut bien le dire, au bout d’un moment, vous en aurez probablement un peu marre de commenter l’évolution du contenu de votre frigo ou de vous plaindre de la monotonie de vos journées. 

C’est le moment aussi de faire un point sur les souvenirs en commun, les photos, les messages et se partager ces doux moments ensemble. Le confinement c’est le moment idéal pour enfin trier le contenu de vos portables et donc s’amuser à ressortir les vieux dossiers et les meilleurs moments, de la fois où il a essayé d’arborer la moustache jusqu’à vos plus beaux selfies enamourés sur une plage en Grèce. 

“J‘ai pris les devants en me faisant plaquer dès vendredi”

Pourquoi ne pas commencer à réfléchir à un projet commun pour les mois à venir ? Entre le fantasme des retrouvailles ou un autre moment de complicité partagé (un week-end ? Des vacances ? Un bon repas ? Il y a une infinité de situations à imaginer ensemble… avant de les vivre à deux quand tout sera derrière nous. 

Si le manque sexuel se fait sentir, n’oubliez pas surtout que vous faites partie des veinards et des veinardes qui peuvent tout de même partager de la tendresse virtuelle. En ces temps troublés, il convient de penser aux personnes qui nous manquent mais aussi à celles qui sont seules, isolées ou en peine ( “J‘ai pris les devants en me faisant plaquer dès vendredi”).

Lorsque le confinement et la séparation vous pèsent trop, rappelez-vous que vous êtes en train de respecter les consignes pour le bien de tous et toutes. Vous pouvez aussi vous consoler en vous disant que l’épreuve est justifiée… et que les retrouvailles n’en seront que plus intenses.