Le sous variant Delta (AY 4.2) a été détecté de manière "très faible" en France

·1 min de lecture

Le coronavirus SARS-CoV-2 n'a manifestement pas fini d'évoluer. Tandis que le variant Delta est aujourd'hui majoritaire sur le territoire national (puisqu'il quasiment 100 % des contaminations), un "sous-variant Delta" commence à faire son apparition au Royaume-Uni.

Baptisé AY4.2, ce nouveau sous-variant du coronavirus est donc une "copie" légèrement modifiée du variant Delta – avec notamment deux mutations majeures, A222V et Y145H sur la protéine Spike - la partie du virus qui s'accroche aux cellules humaines.

Le AY4.2 a été classé "variant en cours d'investigation" au Royaume-Uni où il représente déjà 6 % des nouveaux cas d'infection par le coronavirus.

L'Organisation mondiale de la santé faisait ce mercredi 27 octobre un point hebdomadaire sur la crise sanitaire Covid-19. L'occasion d'alerter sur un nouveau variant Delta, la lignée AY.4.2. Cette dernière est de plus en plus présente dans les contaminations au Covid-19, qui repartent à la hausse en Europe. "Une augmentation de la transmission de la séquence AY.4.2 est observée depuis juillet", a indiqué l'OMS.

Le sous variant Delta est-il présent en France ?

L’évolution du sous-lignage AY.4.2 du variant Delta, dont la fréquence parmi l’ensemble des prélèvements séquencés a été multipliée par 10 en une dizaine de semaines au Royaume-Uni, fait l’objet d’un suivi renforcé au niveau international et en France. "Des analyses expérimentales et épidémiologiques sont en cours pour caractériser (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT Covid-19 en France ce 29 octobre : chiffres, annonces
AVC : 6 symptômes d'alerte (et les questions à se poser pour les identifier)
Passage à l'heure d'hiver : comment surmonter ses effets ?
Brûlures : que faire ? comment évaluer la gravité ?
Tuberculose : que sait-on des expérimentations sauvages menées par Didier Raoult à l'IHU ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles