Covid-19 : et si un test sanguin pouvait détecter les formes graves ?

© Getty Images/iStockphoto

On en apprend chaque jour un peu plus sur le Covid-19, la maladie provoquée par le SARS-CoV-2. Et si on sait que certains facteurs (comme l'obésité, le diabète, l'hypertension artérielle...) favorisent l'apparition de complications graves, il reste encore compliqué de prédire quels patients risquent de développer un Covid-19 sévère... C'est ce sur quoi planchent des chercheurs de l'université de Virginie (États-Unis). Ils sont parvenus à mettre au point un test sanguin destiné à identifier les patients qui, lorsqu'ils sont infectés par le coronavirus, présentent un risque plus élevé que les autres de développer des complications graves, notamment respiratoires. Pour ce faire, les scientifiques ont récupéré des échantillons sanguins de patients hospitalisés en soins intensifs : parmi eux, 13 avaient été diagnostiqués "positifs" au Covid et 13 n'étaient pas atteints par la maladie.

Résultat* ? Après des analyses génomiques et biologiques, les scientifiques ont identifié des spécificités dans le sang des patients souffrant d'un Covid-19 sévère par rapport aux patients atteints d'un Covid modéré. Les patients qui développaient une forme grave de la maladie présentaient un taux sanguin de ferritine deux fois plus élevé : cette protéine (que l'on trouve surtout au niveau du foie, de la moelle osseuse, de la rate et des muscles) est chargée de stocker le fer dans l'organisme. L'hyperferritinémie correspond généralement à une surcharge en fer. Ensuite, les patients atteints d'un Covid (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite