Face à l'invasion de méduses, cette crème solaire 2-en-1 peut vous prémunir des piqûres

Les rédacteurs de Yahoo Shopping s'engagent à sélectionner pour vous, de façon indépendante, de superbes produits à des prix très avantageux. Yahoo peut recevoir une commission si vous réalisez des achats à partir des liens sur cette page. Les prix et la disponibilité des produits sont ceux applicables au moment de la publication.

Face à la présence accrue de méduses dans les mers françaises, il existe quelques solutions pour se protéger (Getty Images)
Face à la présence accrue de méduses dans les mers françaises, il existe quelques solutions pour se protéger (Getty Images)

Depuis le début de l'été, 79 stations balnéaires on reçu des signalements de méduses. On vous explique pourquoi et comment faire attention à soi.

Les scientifiques l'ont annoncé : 2022 sera une année à méduses. Sur les plages françaises (et d'ailleurs), les vacanciers redoutent le pire. Le 26 juin dernier déjà, à Marseille, ils sont une centaine de nageurs à s'être fait piqués et brûlés par le passage d'un banc de méduses. Et ils ne sont sans doute ni les premiers, ni les derniers à vivre cette méchante mésaventure cet été. Mais alors d'où provient cette soudaine prolifération et comment s'en prémunir sans que les vacances ne tombent à l'eau ?

Le nombre de méduses explose en Méditerranée

La Pelagia noctiluca (une méduse violette aux filaments urticants) a toujours été présente dans les eaux méditerranéennes. En été, lorsque les températures montent et que les vents d'est se lèvent, les méduses sont portées par le courant vers les plages du sud de la France. Mais ces dernières années, le réchauffement climatique et donc la hausse des températures de l'eau y est pour beaucoup dans la croissance plus rapide des méduses. "Les méduses arrivent à la maturité sexuelle beaucoup plus vite, initialement c'était à peu près un an et maintenant c'est 6 à 8 mois, donc on a des fréquences de reproduction un petit peu plus rapides", explique Jérémy Deverdun, fondateur du site Meduséo.com dans les colonnes de RTL.

Depuis le début du mois de juillet, 79 stations balnéaires ont reçu des signalements de méduses. Les Alpes-Maritimes, l'Hérault, le Var, les Bouches-du-Rhône, la Vendée ou encore le Morbihan sont particulièrement touchés par leur forte présence.

Alors, comment faire face aux méduses (et à leurs piqûres) ?

S'il est bien évidemment déconseillé de se baigner lorsque des proliférations de méduses sont annoncées, difficile de se retenir lorsque le thermomètre affiche 40 degrés. Alors pour profiter de la plage et du bord de mer en toute tranquillité, on a trouvé LE produit à adopter cet été.

Deux-en-un, la crème de protection solaire Médusyl protège à la fois des UV et de la plupart des méduses. Comment ? Simplement en empêchant les tentacules de se coller à la peau tout en désarmant les cellules urticantes. Résistante à l'eau, la crème Médusyl convient aux peaux les plus sensibles et peut être utilisée dès l'âge de 3 ans. En rupture de stock à peu près partout, nous l'avons trouvée sur quelques sites de pharmacie en ligne.

Protection solaire et méduses Quies

leclerc
leclerc

13,99€ sur Docmorris.fr 15,27€ sur Parapharmacie-et-medicament.com 20€ sur Amazon 25€ sur Cdiscount

La marque Safe Sea propose également une crème solaire 3-en-1 qui prévient les piqûres de méduses tout en étant respectueuse des océans (trouvée à 13,99€ sur le site Tradeinn).

Si jamais l'on est victime d'une méduse, quelques gestes simples sont à adopter. Premièrement, non, on ne laisse personne faire pipi sur sa brûlure ! Cela fera certainement rire toute la plage, mais rien de plus... En revanche, on prend soin de rincer la blessure à l'eau de mer avant de mettre du sable dessus et de frotter avec un tissu pour retirer les filaments urticants. Ensuite, on rince à nouveau à l'eau de mer, on désinfecte et on patiente. Et si la douleur persiste ou est bien trop importante, alors on se rend chez un médecin.

Lire aussi :

Ce contenu pourrait également vous plaire :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles