Publicité

Le défilé de la discorde : pourquoi le show Erdem a fâché la Grèce ?

L’événement mode s’est déroulé à Londres à la mi-février. Organisé au British Museum, devant les frises du Parthénon, le défilé Erdem a vivement fait réagir le gouvernement grec.

La Fashion Week, c’est une histoire de vêtements, de défilés et… d’affaires diplomatiques. Comme le montre le dernier défilé Erdem qui s’est tenu le 17 février à Londres. En présentant sa collection au British Museum, le créateur Erderm Moralioglu ne pensait sans doute pas raviver des tensions entre le Royaume-Uni et la Grèce. Inspirés de la cantatrice grecque Maria Callas, les vêtements ont été présentés dans la salle d’exposition du musée, face aux impressionnantes frises de marbre du Parthénon d’Athènes. Ce qui a eu le don de crisper le gouvernement grec.

« En organisant un défilé de mode dans la salle d’exposition où les frises du Parthénon sont exposées, le British Museum, une nouvelle fois, démontre qu’il n’a aucun respect pour les chefs-d’œuvre du sculpteur Phidias, a réagi Lina Mendoni, ministre de la Culture grecque, dans un communiqué publié samedi dernier. Les responsables du British Museum dévalorisent et insultent non seulement le monument, mais aussi les valeurs universelles dont il est porteur. Les conditions d’exposition des sculptures dans la galerie Duveen se détériorent de jour en jour. Il est temps que ce chef-d’œuvre volé et maltraité resplendisse à nouveau sous la lumière de l’Attique. » Ce à quoi n’a pas réagi le gouvernement britannique.

Défilé sur fond de demande de restitution

Cette déclaration du membre du gouvernement grec intervient après plusieurs mois de crispations entre...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi