Deux mères de famille au tribunal, accusées d’avoir assassiné et dépecé un homme

AJEL

C'est une affaire hors normes qui se joue à partir du lundi 14 novembre 2022. Jessica Adam et Céline Vasselin sont jugées pour le meurtre de Slimane Amara. Le concubin de la seconde mise en cause a subi l'inimaginable, comme le relatent nos confrères de Marianne, le dimanche 13 novembre 2022. L'homme empoisonné, égorgé puis découpé en morceaux, a été retrouvé à plusieurs endroits. Tout commence en novembre 2018, quand la brigade fluviale de la gendarmerie de Rouen retrouve "une bâche bleue entourée de scotch gris". "À l’intérieur, ce sont les restes d’un homme dont il manque les mains, un pied, une jambe et la tête, tous sectionnés", écrit Marianne. Il faut attendre trois jours, pour retrouver le mollet et une des mains de la même personne, dissimulés à quelques kilomètres "dans une poubelle plantée le long de l’Eure, ainsi que dans le fleuve". Même si la pulpe de ses doigts a été coupée pour éviter de l'identifier, son ADN permettra de connaître l'identité du cadavre. Il s'agit de Slimane Amara, "déjà fiché pour des violences exercées contre des policiers vingt ans auparavant".

Mais que s'est-il passé pour que cet homme lambda se retrouve tué de cette façon ? Selon les écrits de nos confrères de Marianne, Slimane Amara serait décrit comme "agressif et menaçant" par son voisinage. En mai 2018, alors que Céline Vasselin, sa compagne, lui annonce qu'elle veut rompre, l'homme aurait "posé un couteau et l’aurait menacée de la retenir par tous les moyens". Terrorisée par ce qu'elle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite