Publicité

Douleur et tramadol : je suis enceinte, quels sont les risques ?

Il n’est pas avéré que le tramadol ait un effet tératogène, c’est-à-dire qu’il soit responsable de malformations congénitales. Cependant, les études sur le tramadol sont assez peu nombreuses, et, par principe de précaution, il vaut mieux éviter de prendre ce médicament pendant la grossesse. Le tramadol étant un médicament opiacé, son utilisation pendant la grossesse expose notamment à des risques de dépression respiratoire ou à des risques de syndrome de sevrage chez l’enfant à naître.

Le tramadol est un antalgique puissant qui appartient à la famille des médicaments opiacés, c’est-à-dire dérivés de l’opium. C’est un antalgique de palier 2 selon l’échelle de l’OMS, comme le précise la Fédération nationale des associations départementales des médecins coordinateurs d’Occitanie. Le tramadol est un opioïde utilisé dans le traitement des douleurs de type modéré. Ce médicament se présente sous forme orale ou sous forme injectable. Le tramadol existe seul, ou en association avec une autre molécule comme le paracétamol ou le dexkétoprofène. Le tramadol agit sur le système nerveux central (encéphale et moelle épinière), et il possède une action inhibitrice de la recapture de la noradrénaline, et une action stimulatrice de la libération de sérotonine. Ce produit doit être administré avec précaution. En effet, comme tous les médicaments opioïdes, le tramadol peut engendrer des effets secondaires importants.

Pendant la grossesse, le tramadol ne doit pas être prescrit en première intention, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite