Publicité

Plus d'un élève par classe en moyenne victime de harcèlement scolaire, selon la ministre de l'Éducation nationale

La nouvelle ministre de l’Éducation nationale Nicole Belloubet a choisi, ce lundi 12 février, de consacrer son premier déplacement officiel au harcèlement scolaire. Elle a révélé les résultats d'une enquête sur le phénomène qui sera mené chaque année en milieu scolaire.

De nouveaux chiffres émanant cette fois du ministère de l’Éducation nationale témoignent du fléau que représente le harcèlement scolaire.  La fraîchement nommée ministre de l'Éducation Nicole Belloubet a dévoilé, ce lundi 12 février, les résultats d'une enquête sur le phénomène, considéré comme une « priorité absolue » pour l'exécutif, loin des récentes polémiques sur l'école. Suite au passage raté et éphémère d' Amélie Oudéa-Castéra rue de Grenelle, engluée dans des controverses à répétition, la nouvelle titulaire du poste a choisi de consacrer sa première prise de parole à un thème consensuel pour lequel le gouvernement a sonné dès la rentrée « la mobilisation générale » : la lutte contre le harcèlement scolaire.

Un « véritable fléau »

« C'est un véritable fléau qu'il nous faut absolument réguler », a déclaré la ministre face à la presse après avoir rencontré l'équipe du collège et des élèves ambassadeurs sur le programme de lutte contre le harcèlement de l'établissement. Elle a ajouté : « Un élève ne doit pas venir dans son établissement scolaire la peur au ventre, mais au contraire le sourire aux lèvres ». Pour l’occasion, Nicole Belloubet a dévoilé les résultats d'une vaste enquête menée en novembre 2023, dans le sillage d'un plan interministériel contre le harcèlement scolaire. Les chiffres révèlent que ce sont 5% des écoliers du CE2 au CM2, 6% des collégiens...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi