Publicité

Dysfonction érectile : quels sont les examens qui peuvent être réalisés ?

La dysfonction érectile touche tous les hommes à un moment donné de leur vie. “L’érection est un phénomène de relaxation vasculaire. Ainsi, un problème au travail, un problème familial ou n’importe quelle difficulté peuvent la perturber”, rappelle le Dr Marc Galiano, urologue et andrologue. On parle de dysfonction érectile lorsqu’il y a une incapacité à obtenir un érection suffisamment rigide pour avoir un rapport sexuel, ou une impossibilité à la maintenant pendant le rapport.

Bien entendu, une difficulté ponctuelle à obtenir une érection ne doit pas inquiéter. Si en revanche ces problèmes sont récurrents et s’installent dans la durée, il faut consulter pour en déterminer l’origine.

Pour évaluer la dysfonction érectile, le médecin dispose notamment d’un outil appelé EHS (Erection Hardness Score). L’homme peut d’ailleurs l’utiliser lui-même pour connaître sa fonction érectile. Il consiste en 4 grades :

“Une dysfonction érectile peut avoir une origine psychologique ou physique mais elle est souvent mixte. L’interrogatoire du patient permet déjà d’orienter le diagnostic et de faire la part des choses”, explique l’urologue. Si elle d’apparition brutale et liée à une situation particulière, un contexte d’adultère ou de dépression par exemple, elle est généralement d’origine psychologique. En revanche, si elle arrive progressivement chez une personne diabétique, qui fume beaucoup, est sédentaire, a des problèmes cardiovasculaires, l’origine est le plus souvent organique.

Même si le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite